Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Protection sociale > Retraite > A propos de la retraite à 62 ans

A propos de la retraite à 62 ans

jeudi 15 juillet 2010

Le président de la Cour des Comptes Didier Migaud ainsi que Michel Rocard sont intervenus dans le débat à propos du passage de l’âge de départ de 60 à 62 ans.

Ils ont fait remarquer que les gains d’espérance de vie acquis par les Français depuis 1981 étaient supérieurs à cette augmentation de deux ans… qui va mettre 8 ans à se mettre en place, les régimes spéciaux n’étant concernés qu’en 2025.

Vérifions. D’après l’INED, l’espérance de vie à la naissance était en 1980 de 75 ans ; en 2005, il avait franchi le seuil de 80 ans. Soit un gain moyen de cinq ans en 25 ans, environ 2,5 mois par an !

Si l’on prend les données par sexe, les hommes ont gagné près de 8 ans en 2009 à 77,8 ans, tandis que les femmes, qui avaient de l’avance à 78 ans en 1980, progressent de 6,5 années d’espérance de vie à la naissance, soit 84,5 ans. L’écart entre hommes et femmes se réduit passant de 8 ans à 6,5 ans.

La tendance générale devrait s’amplifier dans les années à venir : alors qu’être centenaire était exceptionnel il y a encore quelques décennies, la France comptera 18 000 centenaires en 2015 et plus de 60 000 en 2050 !

Conséquence : l’espérance de vie à 60 ans est déjà passée d’un peu moins de 20 ans à plus de 24 ans en 2008, soit un gain de 4 ans en trente ans. Distinguons par sexe : les hommes ont en moyenne devant eux n’ont plus 17,3 années à vivre, mais 21,7, les femmes n’ont pas 22,4 mais 27,1.

La conquête sociale que représentait la possibilité d’une retraite à 60 ans correspond aujourd’hui à plus de 64 ans, du simple point de vue de l’espérance de vie. On pourra probablement autour des années 2050 constater que les progrès de ce point de vue se sont amplifiés : la projection de l’INSEE est respectivement de 27,2 et de 32,1.

Attention : ce constat opère sur des moyennes, alors qu’existent des différences selon les groupes socioprofessionnels qu’il est essentiel de prendre en compte : outre des risques de décès supérieurs avant la retraite, manœuvres, ouvriers et employés connaissent des différences d’espérance de vie à 60 ans de trois à six ans à celles des cadres, professions libérales. Il n’empêche : 62 ans aujourd’hui laissent beaucoup plus d’années à vivre et en meilleur état physique et mental que les 60 ans des années 80.