Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Représentants des salariés > A quoi sert la représentation des salariés dans l’entreprise

A quoi sert la représentation des salariés dans l’entreprise

mardi 10 avril 2007

Un commentaire de la dernière enquête Réponse de la Dares.

L’enquête « Réponse » du ministère du Travail réalise régulièrement une photographie de la situation sociale des entreprises à partir d’un échantillon représentatif de représentants de la direction, de représentants des salariés et des salariés eux-mêmes sélectionnés dans 125 000 établissements de plus de 20 salariés. La dernière a été réalisée en janvier 2005.
(Rappel : délégué du personnel élu à partir de 11 salariés ; membres du comité d’entreprise, élus à partir de 50 salariés ; délégué syndical désigné par le syndicat à partir de 50 salariés ; délégation unique du personnel facultative : dans les établissements de moins de 200 salariés ). Dares Février 2007.

La présence d’une représentation des salariés atteste d’une forte densité dans ces entreprises. En moyenne, il y a une présence d’au moins une instance de représentation ou un déléhué syndical dans 77%des établissements de 20 à 50 salariés, et de 93% dans ceux de plus de 50 salariés.

Pourtant l’enquête révèle une crise de renouvellement : près de la moitié des représentants disent qu’il n’y a pas assez de candidats pour faire face aux postes existants. Ce manque de candidats est plus souvent exprimé dans certains secteurs de l’industrie. Conséquence ? Dans les trois-quarts des établissements, les représentants des salariés sont décidés à poursuivre leur mandat. Faute de candidats ou par intérêt de l’exercice de la représentation ?
Comment ne pas lier ce constat au vieillissement des représentants avec les risques que cela entraîne : prises d’habitudes, manque de représentation des jeunes, ou d’autres groupes, départs en retraite non remplacés.

Notables ou militants ? 16% des représentants déclarent que le fait d’exercer un mandat est une menace pour leur emploi et 40% estiment que c’est un frein à leur carrière. (A l’opposé de ces expressions, il nous arrive d’entendre des directions et même des syndicalistes déplorer que certains représentants des salariés soient devenus des notables ou que des salariés prennent un mandat pour bénéficier de la protection qu’il offre, et ne sont guère soucieux d’assumer une représentation efficace. Mais nous n’avons pas de statistiques sur ces éléments qui montrent une diversité dans la nature des représentants).

Les salariés ont une vision positive de leurs représentants. 60% des salariés répondent que les représentants du personnel traduisent bien les aspirations des salariés. Trois salariés sur cinq considèrent que les syndicats jouent un rôle irremplaçable dans la représentation des salariés.

Mais ils doutent de leur utilité. La preuve : ils s’adressent en priorité à l’encadrement ou à la direction en cas de problème : augmentation de salaire, absence de promotion, besoin de formation, mésentente avec un chef.
Et les salariés disent être davantage informés par la direction ou l’encadrement que par les représentants du personnel, sauf pour ce qui concerne les salaires.

Qui informe les salariés ?

ThèmeDirectionReprésentants
stratégie économique 59% 9%
situation économique de l’entreprise 59% 14%
perspective d’évolution de l’emploi 42% 17%
possibilité de formation 37% 10%
évolution des salaires 35% 37

Ce paradoxe, des représentants considérés comme légitimes, mais peu utiles est à méditer. Il recoupe le constat réalisé par une enquête de l’Institut du travail de Midi-Pyrénées en 2005 : leur principale difficulté, exprimée par les représentants des salariés eux-mêmes, réside dans la relation aux salariés. Les représentants se plaignent que les salariés se détournent d’eux ou ne les considèrent pas assez positivement. Ils ont le sentiment que leur élection les éloigne des salariés. Ils disent avoir du mal à établir un lien avec les salariés.

Il y a sans doute un réel problème de formation des militants d’entreprise à la relation aux salariés.