Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Etat > Conférence sociale de juin 2013 : une feuille de route chargée de thèmes (...)

Conférence sociale de juin 2013 : une feuille de route chargée de thèmes rebattus

samedi 29 juin 2013

Des syndicats déçus, un patronat dubitatif, la conférence sociale de juin a réussi au moins une chose : faire consensus dans la déception.

Le président aura bien essayé de tendre la main aux partenaires sociaux : « J’ai de la considération pour les organisations qui signent des accords. J’en ai aussi pour celles qui, à un moment donné, préfèrent ne pas signer ». Le dépit est réel.

Que retenir de cette conférence ? Qu’un projet de réforme des retraites sera présenté en septembre, qu’une réforme de la formation professionnelle sera lancée en fin d’année, que 30 000 formations supplémentaires seront ouvertes aux demandeurs d’emploi, qu’un plan national va s’attaquer aux emplois vacants. Différents groupes de travail vont être créés, sur les discriminations, les conditions de travail. Tout cela compose une feuille de route chargée de thèmes rebattus.
La formule de conférence brassant autant de sujets est-elle la bonne ? Surtout pour décider de créer des groupes de travail qui devront étudier un thème et faire des propositions qui seront à leur tour examinées…

La conférence était centrée sur l’emploi. Penser que l’emploi peut trouver des solutions dans une conférence sociale et omettant l’économique n’est-il pas une erreur ?

Reste que trois engagements doivent retenir l’attention par leurs effets possibles sur le moyen terme : le financement des partenaires sociaux fera l’objet d’une concertation approfondie, la transparence des comptes des CE serait traitée par une loi fin 2013, la restructuration des conventions collectives de branche sera engagée avec les partenaires sociaux.