Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Emploi > Crise et embauches

Crise et embauches

dimanche 4 juillet 2010

Plus de 430 000 emplois ont été détruits en 2009 dans le secteur privé, essentiellement dans les entreprises de plus de dix salariés.

La crise de l’emploi et l’augmentation du chômage sont très fortes depuis octobre 2008, On a vu un net repli des embauches et en particulier des CDI, une chute très forte des embauches dans l’industrie (-36 % en un an), les transports (-33 %) et le bâtiment (-25 %) et dans une un peu moindre mesure dans l’hôtellerie-restauration (-21 %), le commerce (-16 %), les services aux entreprises. Et on ne prévoit pas de sortie rapide de cette situation. Au final, plus de 430 000 emplois ont été détruits en 2009 dans le secteur privé, essentiellement dans les entreprises de plus de dix salariés. Mais, grande première, les TPE ont également été touchées en perdant quelque 52 000 emplois. Le secteur de l’intérim est particulièrement touché (- 28 % en moyenne annuelle) devant l’industrie et la construction.

Pourtant des secteurs d’activité résistent mieux à la crise, avec des plus ou des reculs plus modérés de l’offre. Il s’agit essentiellement des secteurs répondant aux besoins de la population : santé et administration publique (+4 %), employés de maison (+7 %), action sociale (-1 %), aides à domicile et aides ménagères(-1 %), activités associatives (-7 %) et éducation (-6 %).

On retrouve des tendances quasi identiques en 2010, par l’enquête que vient de réaliser Pôle Emploi sur les besoins de main-d’œuvre en 2010 : les demandes les plus nombreuses concernent les métiers de services aux particuliers dans l’hôtellerie-restauration, l’animation, les aides à domicile… et les fonctions du secteur sanitaire et social.

C’est donc toute l’attractivité, la professionnalisation et la reconnaissance professionnelle de ces métiers qu’il est nécessaire de renforcer.