Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Protection sociale > Chômage > Dernier accord, sur l’accompagnement des jeunes dans l’emploi

Dernier accord, sur l’accompagnement des jeunes dans l’emploi

dimanche 31 juillet 2011

La dernière négociation sur l’emploi des jeunes s’est terminée en juillet. Un projet d’accord en est sorti après 5 heures de négociation le 11 juillet. Le sujet portait sur « l’accompagnement des jeunes pour favoriser leur maintien dans l’emploi ». Ouvert à la signature, cet accord devrait être signé à la rentrée

L’accord comprend deux parties :

« Créer les conditions d’un accueil de qualité des jeunes en entreprise »
L’accord prévoit notamment d’améliorer l’intégration des jeunes embauchés par la mise en place d’un « parcours d’entrée dans l’entreprise » avec livret d’accueil, visite de l’entreprise et la désignation d’un « référent », sur volontariat, chargé de faciliter l’intégration du nouvel embauché. Il incite les entreprises à créer des « binômes d’échange de compétences » entre jeunes et salariés expérimentés afin de faciliter le transfert de compétences d’une génération à l’autre. Il institue également une fonction tutorale obligatoire pour tout jeune embauché en contrat de professionnalisation, les branches étant chargées de définir une « charte pour un tutorat de qualité » sur les conditions d’exercice, les moyens et la valorisation de la fonction de tuteur.

« Lever les freins matériels à l’emploi des jeunes »
Le 2ème volet du texte comprend la mise place d’une aide exceptionnelle pour permettre aux jeunes de faire face aux frais engendrés avant de percevoir leur premier salaire (logement, transports.), quand ils sont embauchés en CDI, en CDD de plus de 6 mois, en contrat d’alternance ou aidé. Une enveloppe de 40 millions d’euros est créée et sera utilisable du 1er novembre 2011 au 31 décembre 2012. L’affectation des aides, ainsi que leurs conditions d’attribution seront définies dans un cahier des charges paritaire élaboré avant le 15 octobre 2011. Un bilan sera fait en fin de période pour évaluer la pertinence du dispositif.

Cet accord apporte surtout de petites touches supplémentaires de solutions pour faciliter l’emploi des jeunes. Plusieurs syndicats devraient le parapher au nom de ces mesures nouvelles et concrètes.

Au total, depuis les débuts de la négociation sur l’emploi des jeunes début 2011, ce sont 115 millions d’euros qui ont ainsi été débloqués par les partenaires sociaux, par redéploiement et/ou utilisation du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) : 60 millions pour l’accompagnement renforcé des jeunes demandeurs d’emploi, 40 millions pour l’aide aux jeunes actifs et 15 millions pour la formation tutorale.