Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Economie > Petite hausse de l’emploi handicapé

Petite hausse de l’emploi handicapé

mercredi 21 novembre 2018

En 2016, 459 100 travailleurs handicapés étaient employés dans 102 000 établissements assujettis (à partir de 20 salariés) à l’obligation d’emploi de 6 % de travailleurs handicapés (OETH), soit 343 400 équivalents temps plein sur l’année, pour un taux d’emploi direct de 3,5 %, soit +0,1 point par rapport à 2015. Une nouvelle étude fait le point.

Les chiffres

En fait, ces embauches dans les entreprises du secteur privé correspondent cependant à 3,5 % de leur emploi seulement, sur leurs 9,8 millions de salariés. Mais 2016 a vu ce chiffre progresser de 0,1 point.

Ce taux moyen de 3,5 % varie beaucoup selon la taille des entreprises, les plus de 500 ont un taux de 3,7, celles de 20 à 49 de 3,1 seulement ; et aussi selon les secteurs d’activité (4,5 dans l’administration, l’enseignement, la santé et l’action sociale, plus souvent couverts par un accord spécifique, 2,2 dans l’information et la communication).

Les caractéristiques

Ces travailleurs handicapés sont plus âgés que le reste des actifs : plus de la moitié a plus de 50 ans, le double des autres salariés. 55 % sont des hommes. 89 % sont en CDI et 56 % sont dans leur entreprise depuis plus de 10 ans (contre 50 % pour la moyenne tous salariés).

Moins diplômés que la moyenne des salariés, nombreux sont ouvriers ou employés et ils sont sous-représentés parmi les cadres, les chefs d’entreprise. Ils sont plus souvent à temps partiel : 43 % (contre 26 %) pour les femmes, 17 % (contre 5 %) pour les hommes.

Emploi et chômage

En 2016, près de 46 000 personnes handicapées ont été embauchées pour la première fois dans un établissement assujetti ; 1/3 à temps partiel et 31 % en CDI, une proportion de CDI moindre plus l’établissement est grand. En fin d’année plus de la moitié y était encore.

Malgré cela, de très nombreuses personnes handicapées sont au chômage, 19 % soit le double de la moyenne globale, et leur chômage est souvent très long, de plusieurs années. Les entreprises ont encore beaucoup de progrès à faire pour remplir leur obligation, renforcée par la loi Avenir professionnel [1] . Et pour les élus du personnel et délégués syndicaux, c’est un point à prendre en compte et mettre en avant pour une véritable politique d’insertion professionnelle des personnes handicapées dans leurs entreprises.


Source


Notes :

[1Voir dans Clés du social :
Des mesures pour favoriser l’emploi des adultes handicapés dans la loi Avenir professionnel :
http://www.clesdusocial.fr/des-mesures-pour-favoriser-l-emploi-des-adultes-handicapes-dans-la-loi-avenir-professionnel