Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Conditions d’emploi > Egalité professionnelle > Emploi, non-emploi : une analyse hommes-femmes

Emploi, non-emploi : une analyse hommes-femmes

samedi 7 mars 2015

Depuis la fin des années 1990, l’écart entre les taux de chômage féminin et masculin s’est réduit. Il est même aujourd’hui inversé : en France métropolitaine, au deuxième trimestre 2014, le taux de chômage des femmes s’élève à 9,5 % et celui des hommes à 10 %. Pendant toutes ces années d’ailleurs, le taux d’activité féminin n’a cessé de croître, en parallèle à l’élévation de leur niveau d’éducation, se rapprochant progressivement de celui des hommes.

Pourtant, le document de travail du Centre d’études de l’emploi montre comment, derrière l’apparente égalité des taux de chômage, se cachent d’importantes disparités entre hommes et femmes, peu visibles dans les indicateurs sociaux. Il confirme que, en raison d’un travail des femmes très émietté par les temps partiels, plus de femmes que d’hommes sont soit au chômage, soit dans le « halo » du chômage - les états intermédiaires entre chômage et inactivité - ou en inactivité désirant ou non travailler.
La conclusion à en tirer est bien la persistance des inégalités d’accès à l’emploi, et ce malgré l’élévation du niveau d’études des femmes.

Part des hommes et des femmes dans les différents états sur les marchés du travail

JPEG - 186.5 ko

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)


Le document :
http://www.cee-recherche.fr/publications/document-de-travail/emploi-non-emploi-une-analyse-femmes-hommes