Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Emploi > Emplois vacants, où en est-on réellement en Europe et en France (...)

Emplois vacants, où en est-on réellement en Europe et en France ?

mercredi 29 avril 2015

Le taux d’emplois vacants est un important indicateur du fonctionnement du marché du travail, de la demande de travail non satisfaite ; il l’est aussi des déséquilibres entre demande et offre d’emploi et des déséquilibres de compétences entre celles des demandeurs d’emploi et celles recherchées par les entreprises. Ce taux exprimé en pourcentage, en proportion nombre d’emplois vacants / nombre d’emplois total (nombre d’emplois occupés + nombre d’emplois vacants), fait l’objet de travaux de suivi par Eurostat.

Pour rappel, dans la Zone Euro en 2006-2007 ce taux était de 2,4 % (1er trimestre 2007) et, suite à la crise, a atteint son niveau le plus bas de 1,3 % en 2009 (4ème trimestre). Il est remonté progressivement depuis pour atteindre 1,8 % au 4ème trimestre 2014 dans la Zone Euro.

Par activité économique dans la Zone Euro, ce taux est faible, de 1,1 %, dans l’Industrie et la Construction et monte à 2,4 % dans les Services (taux dans les Services à comparer avec le taux global de 2007).

C’est en Allemagne que ce taux est le plus élevé, avec 3,2 %, le Royaume Uni 2,4 %, Malte 2,5 %, et le plus faible en Pologne 0,5 % et à Chypre 0,3 %. En France, ce taux d’emplois vacants est de 0,6 %, donc relativement bas. Les plus fortes hausses ont été observées à Malte +1,2 point, en République Tchèque +0,7, en Allemagne et au Royaume Uni +0,4 point chacun, montrant l’importance des offres d’emplois sans candidatures correspondantes. Par ailleurs ce taux a baissé uniquement en Belgique et Autriche.


Source
-*Eurostat 50/2015 mars 2015