Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Conditions d’emploi > Egalité professionnelle > Femmes dans les conseils d’administration : Lents progrès et EADS mauvais (...)

Femmes dans les conseils d’administration : Lents progrès et EADS mauvais élève.

jeudi 2 février 2012

La menace de la loi a ses effets…sauf chez certains récalcitrants dont EADS où siègent pourtant des représentants de l’Etat.

Selon le rapport conjoint de l’Afep et du Medef, la proportion de femmes dans les conseils d’administration et de surveillance progresse. Entre 2009 et 2010, elle est passée de 9,1 % à 12,5 % pour les sociétés du SBF 120 et de 11,3 % à 16,3 % pour les sociétés du CAC 40. Pas de quoi pavoiser tout de même !

Selon la loi Zimmerman votée en janvier 2011, les sociétés auront 3 ans à compter de la promulgation de la loi pour nommer 20% de femmes dans leurs instances, 6 ans pour en nommer 40%.

Si, avant la loi, des instances dirigeantes ne comptaient aucune femme, elles auront 6 mois pour en nommer au moins une. Si ces quotas ne sont pas respectés, les nominations et les délibérations des conseils d’administration compteront comme nulles.

EADS ne compte aucune femme dans son conseil d’administration. La nomination de nouveaux administrateurs pourra donc être frappée de nullité .