Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Société > Education > L’accès à l’enseignement supérieur en France

L’accès à l’enseignement supérieur en France

samedi 31 mai 2014

42 % des jeunes de 25 à 29 ans sont diplômés de l’enseignement supérieur en 2012, quasiment comme les 35-39 ans, et 43,6 % des jeunes de 30 à 34 ans.Pour les 30-34 ans, c’est presque 9 points de plus qu’il y a 10 ans (2003 : 34,9 %). C’est aussi 8 points de plus que la moyenne européenne qui est de 35,8 %.

Ainsi, la France dépasse également l’objectif européen pour 2020 (Stratégie 2020) qui est de 40 % de diplômés de l’enseignement supérieur et se situe dans la partie haute de la fourchette des pays européens. Pour les 25-34 ans, les taux européens se retrouvent en effet à 47 % au Royaume-Uni, 43 % en Suède, 27,7 % en Allemagne, …jusqu’aux 21 % de l’Italie.

Une caractéristique de la France est la place des diplômés de l’enseignement supérieur court (BTS, DUT, diplômes paramédicaux et sociaux…), autour de 35 %, beaucoup plus importante que la moyenne européenne et celle de l’OCDE, et au contraire, un pourcentage plus faible de diplômés de l’enseignement supérieur long (licence, master, doctorat), à 64 % des diplômés du supérieur de ces dernières années (2009-2010-2011).

Ces chiffres représentent en même temps une stabilisation depuis 5 ou 6 ans. Effet de la crise, ou correspondance avec la proportion d’emplois nécessitant un diplôme d’enseignement supérieur ? Ou… ? En France, « le système éducatif français fabrique des inégalités » concluait la dernière enquête Pisa de l’OCDE [1]et l’accès à un diplôme d’enseignement supérieur reste très marqué par le milieu social en France : seulement 30 % des enfants d’ouvriers et employés y accèdent contre 65 % d’enfants de cadres et professions intermédiaires, dont les enfants d’enseignants.

Pour en savoir plus :
http://bit.ly/SlNyeg
Et :
http://bit.ly/1oV0jIb