Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Emploi > L’emploi public dans les pays développés : toujours 20 % de l’emploi

L’emploi public dans les pays développés : toujours 20 % de l’emploi

samedi 25 juillet 2015

Il y a 42 millions de chômeurs dans les pays de l’OCDE, le chômage est lourd, mais d’un niveau très différent selon les 34 pays de l’OCDE. Pourtant, l’OCDE, dans son rapport « Perspectives de l’emploi » édition 2015, publié le 6 juillet, prévoit une amélioration, mais lente, de l’emploi. Car les chômeurs étaient 45 millions en 2014, 3 millions de plus qu’aujourd’hui. Mais cela reste encore à 10 millions de plus qu’avant la crise, avec toujours un chômage de longue durée, une situation inquiétante pour les jeunes et beaucoup de temps partiel imposé.

D’autre part, les pays, face à la crise, ont resserré tous les boulons financiers, et ont cherché à diminuer la dépense publique, en particulier avec l’objectif de réduire l’emploi public. Cette réduction a été plus ou moins limitée ou forte, selon les pays et l’impact de la crise chez eux, le plus souvent par le non remplacement des départs. Les plus fortes baisses ont été en Belgique, en Pologne et au Royaume-Uni. Les pays ont aussi agi par le gel des rémunérations (15 pays), voire leur baisse au Portugal, en Grèce et en Espagne, ou la suppression d’un 13ème mois.

Pourtant, le rapport annuel de l’OCDE montre que l’emploi public n’a pas baissé lors de la crise, passant en moyenne de 21,1 % à 21,3 % entre 2009 et 2013. C’est une stabilisation de la part de l’emploi public, la légère augmentation du taux pouvant aussi s’expliquer par l’évolution numérique de l’emploi total.

Cette proportion varie cependant beaucoup : de 30 % de l’emploi dans les pays du Nord (Suède, Norvège, Danemark) à 8 % au Japon, et guère plus de 10 % au Mexique ou au Chili.

Et la France ?
Elle se situe juste en-dessous de la moyenne puisque le taux d’emploi public est chez nous stable à 20 %. Ce n’est pas toujours ce que l’on entend ni sur le taux français, ni sur son évolution !


Source (pour l’instant en anglais) :