Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Conditions d’emploi > Rémunération > L’évolution des salaires de base, en 2013 par branche

L’évolution des salaires de base, en 2013 par branche

samedi 1er novembre 2014

En 2013, malgré une faible croissance, un chômage élevé, une faible inflation et la modération du rythme des négociations salariales de branche, le salaire mensuel de base (SMB) des salariés des entreprises de 10 salariés ou plus du secteur concurrentiel a progressé de 1,6 % en glissement annuel, (mais il est moins fort qu’en 2012 : + 2,1 %).

Ce rythme reste cependant supérieur à l’inflation qui a été de + 0,6 % en 2012 (+ 1,2 % en 2011).

Comme au cours des dernières années, les hausses ont été plus importantes au premier trimestre, car les calendriers d’augmentations salariales des branches sont souvent prévues pour le début d’année.

Dans les branches

Ainsi, pour la deuxième année consécutive, le pouvoir d’achat du SMB augmente en 2013 (+ 1,0 %, après + 0,9 % en 2012). Et il progresse dans la totalité des branches regroupées par grands secteurs professionnels (conventions regroupées pour l’information statistique, ou Cris). Mais un ralentissement de l’évolution du SMB à prix courants prévaut aussi dans la quasi-totalité des branches regroupées.

Cependant, l’évolution du SMB est plus dynamique dans les branches regroupées industrielles où l’activité conventionnelle a été plus soutenue, avec une négociation salariale elle aussi soutenue, et un peu moins dans celles orientées vers le tertiaire.

Parmi les branches qui ont fait les hausses les plus importantes, on trouve la chimie et pharmacie ( + 2 %), la métallurgie et sidérurgie (+ 1,8 %), les plastiques, caoutchouc et combustibles (+ 1,8 %), mais aussi les professions juridiques et comptables (+ 2 %) et le commerce de détail principalement non alimentaire (+ 1,8 %). Les plus faibles augmentations se trouvent dans les bois et dérivés ainsi que dans la culture et communication (+ 1,3 %).

Enfin, sauf le BTP où les cadres connaissent la plus forte augmentation parmi les branches, le SMB progresse pratiquement au même rythme pour toutes les catégories socioprofessionnelles dans la quasi totalité des branches. Cela s’explique tant par la faible revalorisation du Smic que par le ralentissement des augmentations par rapport à 2012.


Le document :
http://travail-emploi.gouv.fr