Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Conditions d’emploi > Temps de travail > La réduction du temps de travail en France et en Allemagne

La réduction du temps de travail en France et en Allemagne

mercredi 8 juillet 2015

Au delà des stéréotypes, quelles réalités ?
Les Allemands ont la réputation d’être sérieux et travailleurs. Les Français d’avoir beaucoup de congés, de jours fériés et les 35 heures. (Est-ce un stéréotype ?) La réduction du temps de travail est une réalité dans tous les pays européens même si son organisation diverge selon les pays.

Quelques notions
La durée collective du travail ne s’applique qu’aux salariés à temps complet. Elle est affichée sur leur lieu de travail. La durée du travail des salariés à temps partiel ou au forfait est fixé par le contrat de travail.

  • En France, au 1er trimestre 2015 (source DARES) dans les entreprises de 10 salariés ou plus, hors agriculture et emplois publics : 84,1% des salariés travaillent à temps complet. Pour 13,7% d’entre eux, le temps de travail est décompté sous la forme d’un forfait jours. Pour les autres, la durée hebdomadaire collective moyenne du travail est de 35,6 heures. 15,9% travaillent à temps partiel.
  • En Allemagne, la durée est de 40 heures par semaine et de 8 heures par jour mais elle peut être augmentée pour une période limitée de 48 heures à 60 heures (10 heures par jour x 6 jours). Les conventions collectives autorisent de nombreuses dérogations. Dans la métallurgie et l’électronique, les syndicats ont négocié des temps de travail de 35 heures par semaine ou des comptes temps qui permettent de gérer, avec flexibilité, le travail hebdomadaire de 24 heures à 34 heures.

Premier constat

  • Les salariés à temps complet Allemands travaillent plus que les salariés à temps complet Français, près de 200 heures de plus. Ainsi si on compare les salariés à temps plein : en Allemagne, ils travaillaient 2 017 heures en 2000, 1 886 heures en 2011, 1 863 heures en 2013, 1 847 heures en 2013. Les Français à temps plein, travaillaient 1 864 heures en 2000, 1 682 heures en 2011, 1 681 heures en 2012 et 1 661 heures en 2013.

Deuxième constat

  • Les salariés à temps partiels sont plus nombreux en Allemagne qu’en France : 27% des emplois salariés sont à temps partiel contre 18% en France. Depuis 2001, le travail à temps partiel a explosé en Allemagne représentant 70% des emplois créés contre 20% en France. Les jobs à faible volume horaire se sont multipliés : 18 % des actifs occupés Allemands travaillent moins de 20 heures pour 8% de Français. Le temps partiel en France est mieux encadré (négociations lors de la mise en place des 35 heures pour augmenter le temps partiel des salariés déjà dans l’entreprise. Obligation de négocier dans les branches - loi du 14 juin 2013 sur l’encadrement du temps partiel fixé à 24 heures par semaine). Dans les deux pays, plus de 80% des employés à temps partiel sont des femmes.

Conséquence : Les Français en 2014, avec 1 480 heures, ont travaillé 114 heures de plus que les Allemands avec 1 366 heures.

Troisième constat

  • Les Français travaillent plus efficacement. La productivité du travail est le rapport entre la richesse créée et le nombre d’heures travaillées. Or la productivité horaire des Français est l’une des plus élevées d’Europe avec 45,40 euros de richesse produite par heure travaillée contre 42,60 euros pour les Allemands. Beaucoup de suppositions mais peu de constats et d’études pour expliquer ces résultats. Pour la France : sélection sur le diplôme pour trouver un emploi ? peu de salariés jeunes et de plus de 60 ans en entreprise ?...

Sources :