Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Société > Inégalités, discriminations > La santé des élèves de 6 ans : déjà des inégalités

La santé des élèves de 6 ans : déjà des inégalités

samedi 29 août 2015

L’enquête biennale de la Drees [1] sur la santé des enfants vient de paraitre en juin. Elle a concerné pour le segment 2012-2013, les élèves en classe de grande section de maternelle, d’environ 6 ans. Les personnels de santé de l’Éducation nationale ont renseigné l’enquête à l’occasion du bilan de santé obligatoire avant l’entrée à l’école primaire, pour un échantillon d’environ 30 000 enfants.

Fortes disparités suivant le milieu social

Les indicateurs de santé et les habitudes de vie de ces enfants rendent compte de fortes disparités selon le milieu social. La prévalence de la surcharge pondérale et l’état de santé buccodentaire en sont une illustration. En 2013, 12 % des enfants de grande section de maternelle sont en surcharge pondérale et 3,5 % sont obèses. L’enquête de santé scolaire réalisée en 2012-2013 confirme la stabilisation de la prévalence de la surcharge pondérale amorcée depuis 2006 et le maintien des inégalités sociales de santé.

Ainsi, les enfants de cadres ont de meilleurs indicateurs de santé : 7 % sont en surcharge pondérale et 1 % sont obèses, contre respectivement 16 % et 6 % chez les enfants d’ouvriers. La proportion d’enfants de cadres ayant au moins une dent cariée s’élève à 8 % contre 30 % chez les ouvriers.

Les habitudes de vie sont aussi fortement différenciées socialement : les cadres ont des comportements offrant plus de place à la prévention et au recours aux soins, ce qui explique en partie les disparités de santé observées. Si 60 % de leurs enfants se brossent les dents plusieurs fois par jour, cette pratique ne concerne que 47 % des enfants d’ouvriers. Les enfants de cadres consomment aussi moins de boissons sucrées et passent moins de temps devant un écran.

Le grand intérêt de ces enquêtes nationales

Les enquêtes nationales de santé en milieu scolaire sont pilotées par la DREES et réalisées par les personnels de santé de l’Éducation nationale depuis 1999. Elles demeurent une source unique d’informations sur l’état de santé des jeunes enfants et des adolescents à l’échelle nationale. Elles concernent les classes de grande maternelle, de CM2 et de 3ème. Leur répétition dans le temps permet de suivre l’évolution de certains indicateurs de santé et d’avoir un regard sur les inégalités sociales de santé. En 2016-2017, l’enquête aura lieu en classe de 3ème.

Le champ de l’enquête concerne l’ensemble des élèves des établissements publics et privés sous contrat d’association avec l’État de la France métropolitaine et des DOM.

Leurs objectifs : prévention et suivi de santé

L’objectif principal de ces enquêtes est de suivre l’évolution de la prévalence de pathologies susceptibles de perturber le bon déroulement de la scolarité de l’enfant et de dégrader sa santé future. Elles permettent aussi d’éclairer les pouvoirs publics et les professionnels de terrain sur les actions de santé publique à mener. Elles ont été fondamentales dans la lutte contre l’obésité.


Sources


Notes :

[1Drees : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes.