Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Protection sociale > Chômage > Les catégories de chômeurs

Les catégories de chômeurs

lundi 1er janvier 2007

L’ANPE distingue huit « types de chômeurs ».

Les trois premières regroupent les personnes sans emploi et immédiatement disponibles.

Si le chômeur cherche un CDI à temps plein, il intègre la catégorie 1.

S’il veut un CDI à temps partiel, il rejoint la catégorie 2.

Si, enfin, il recherche un emploi à durée déterminée ou une mission d’intérim, il appartient à la catégorie 3.

La catégorie 4 réunit les personnes non disponibles en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie...

La catégorie 5 regroupe les personnes inscrites à l’ANPE qui ont un emploi et en cherche un deuxième, tandis que les catégories 6,7, et 8 sont les « miroirs » des 1, 2, et 3 pour les personnes ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois.

Chaque mois, le ministère de l’Emploi communique les chiffres du chômage du mois précédent. Ce sont en fait les chômeurs de catégorie 1 qui sont comptabilisés pour calculer le fameux taux de chômage.
Ces chiffres sont compilés par la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) Pour pouvoir comparer les taux de chômage dans le monde, le Bureau International du Travail a créé son propre indice. Un chômeur BIT n’a pas d’emploi, est disponible, cherche un travail et n’a pas travaillé du tout dans le mois. Mais il n’est pas forcément inscrit à l’ANPE.

C’est l’Insee qui a la charge de calculer le nombre de chômeurs français au sens du BIT. Elle le fait dans son « enquête emploi », qui est effectuée sur une base de 36 000 foyers, mais n’est publiée qu’une fois par an. Mais l’Insee communique également des chiffres mensuels qui ne sont que des estimations.

2 691 000 demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle emploi en catégorie A fin juin 2010 (France métropolitaine - données CVS).
Leur nombre baisse de 0,3% sur un mois (- 8 600). Cette baisse ne concerne que les hommes (- 1,0%), le nombre de femmes est en hausse (+ 0,4%). La baisse du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A bénéficie aux jeunes (-1,4%) et aux personnes de 25 à 49 ans (-0,6%), les personnes de 50 ans ou plus enregistrent une hausse de 1,7%.

Sur un an, l’évolution de la DEFM A reste orientée à la hausse (+ 6,9%, soit +174 000).

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B, C (CVS) s’accroît de 0,4% au mois de juin (soit 3.958.500 demandeurs). Sur un an, il augmente de 9,3%.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis plus d’un an augmente de 0,9% (+29,1% sur un an).

En données CVS, en juin 2010 il y a eu 492 500 entrées (+ 1,6% en un an) et 472 500 sorties (+ 2,3% en un an).