Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Fonctions publiques > Les salaires dans la fonction publique de l’État en 2016 : chiffres (...)

Les salaires dans la fonction publique de l’État en 2016 : chiffres clés

samedi 27 octobre 2018

L’INSEE vient de communiquer l’état des salaires dans la fonction publique d’État en 2016 (dernière année disponible). Tous statuts civils confondus, le salaire net moyen a augmenté de 0,2 % en euros constants. Voici les chiffres clés à connaitre, dans lesquels se reflètent les contraintes budgétaires de ces dernières années.

  • 2,2 millions de salariés civils travaillent dans la fonction publique de l’État (FPE). Près des trois quarts d’entre eux sont fonctionnaires.
  • Deux tiers des fonctionnaires de la FPE appartiennent à un corps de catégorie A (à commencer par les enseignants), 19 % relèvent de la catégorie B et 15 % de la catégorie C.
  • Tous statuts confondus, le salaire net moyen s’élève à 2 505 euros par mois en 2016, soit 0,2 % de plus qu’en 2015 en euros constants. Un salarié perçoit en moyenne 2 553 euros nets par mois dans les ministères et 2 355 euros dans les EPA (établissements publics).
  • À corps, grade et échelon donnés, le salaire net est stable en moyenne.
  • Le salaire net moyen des fonctionnaires de catégorie C augmente de 0,4 %, à 1 950 euros en 2016, celui des catégories B de 0,1 %, à 2 422 euros, et celui des catégories A de 0,2 %, à 2 909 euros. Cette évolution plus importante du salaire des fonctionnaires de catégorie C s’explique par une hausse des primes, liée notamment au passage en 2016 d’une partie des agents de cette catégorie au régime indemnitaire des fonctionnaires de l’État et par l’augmentation de la prime de sujétions spéciales des agents du corps d’encadrement et d’application de la pénitentiaire.
  • Pour les non-fonctionnaires, le salaire net moyen baisse de 0,1 %. Les non-fonctionnaires perçoivent en moyenne 2 045 euros nets par mois, soit un salaire en baisse de 0,1 % par rapport à 2015, après une hausse de 0,5 % l’année précédente. Ce léger recul s’explique par l’augmentation du nombre d’apprentis en 2016, qui sont, en moyenne, moins rémunérés. En effet, 0,8 % des non-fonctionnaires sont apprentis en 2016 contre 0,2 % en 2015. En revanche, la proportion de bénéficiaires de contrats aidés baisse légèrement. Hors contrats aidés et hors apprentis, le salaire net moyen des non-fonctionnaires est stable.
  • À caractéristiques identiques, les femmes perçoivent en moyenne 3 % de moins que les hommes.

Source