Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Patronats > Medef : nombreuses candidatures pour la présidence

Medef : nombreuses candidatures pour la présidence

dimanche 17 mars 2013

Les prétendants à la présidence du Medef, dont l’élection doit avoir lieu en juillet, commencent à être nombreux. Plus de cinq à ce jour, avec le suspense du troisième mandat de l’actuelle présidente, …on est gâté. Les médias vont suivre cette élection avec délice. Après l’aventure Thibault, voici venir le suspense Parisot.

Devant ces candidatures multiples, on dira en premier lieu qu’il est positif que des chefs d’entreprise veuillent assumer cette responsabilité. Comme le poste n’apporte pas d’émoluments, cela signifie qu’à leurs yeux le Medef est utile, voire nécessaire. En se portant candidat, ils reconnaissent que le Medef est une pièce essentielle de la représentation patronale pour les entreprises et pour le pays.

Tous issus de l’entreprise, les candidats ont des profils différents : certains davantage ancrés dans les institutions patronales, certains ayant eu une expérience de négociateur social, d’autres avec davantage un profil manageur. L’essentiel sera de connaître leur vision de ce que peut être le Medef. Le Medef n’est pas une entreprise et il ne se conduit pas comme on manage une entreprise. Il s’agit d’une confédération, associant des fédérations et des unions territoriales, ce qui exige une capacité particulière de dosage entre centralisme et autonomie. Cela sera sans doute une partie du programme des candidats : quid de la gestion interne du groupe ?

Reste la partie rôle du Medef. Plus ouvert ou moins ouvert au social ? Social renvoyé à l’entreprise ou social régulé par des normes interentreprises ? Centré sur les entreprises et leurs problèmes de compétitivité ou ouvert à la société et à ses différentes composantes ? Acteur de lobbying ou porteur d’intérêt général ? Jacobin ou en prise avec le territorial ? Européen ou mondialiste ? On attend avec impatience les clarifications des candidats.

Reste que la pluralité des candidats peut évoluer de la confrontation à l’affrontement. Une organisation divisée est toujours un problème pour ses interlocuteurs …À suivre.

Les candidats à ce jour :

  1. Pierre Gattaz , président du groupe des fédérations industrielles et président du directoire de Radiall
  2. Geoffroy Roux de Bézieux, président de Virgin France
  3. Jean Claude Volot, ancien médiateur du crédit
  4. Thibaud Lanxade, PDG d’Aqoba (carte de paiement qu’il a fondée

Possibles : Frédéric Saint-Geours, président de l’UIMM chargé de mission auprès du président de PSA et Laurence Parisot actuelle présidente du Medef, si les statuts sont modifiés pour lui permettre de concourir pour un troisième mandat.