Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Protection sociale > Retraite > Nouvelle négociation sur les retraites complémentaires

Nouvelle négociation sur les retraites complémentaires

jeudi 22 novembre 2012

Une nouvelle négociation sur les retraites complémentaires s’engage le 22 novembre. Depuis les années 90, les négociations et accords ont été nombreux, pour faire face à l’allongement de l’espérance de vie et donc à celui de la durée de « service » des retraites complémentaires. On savait qu’il faudrait y revenir. Mais la crise financière et économique accélère et aggrave fortement les difficultés.

Depuis 2010, ARRCO et AGIRC sont en déficits et doivent les combler par une ponction sur leurs réserves. Celles-ci, prévues pour tenir jusqu’en 2030 environ avec 52,5 Mds € encore en 2011, pourraient s’épuiser beaucoup plus rapidement que prévu : en 2016 ou 2018 pour l’AGIRC, en 2020-2022 pour l’ARRCO. Il est donc indispensable de reprendre une négociation à temps.

Les paramètres classiques d’action conjoncturelle sont connus. Ce sont, sur les ressources, deux possibilités : le montant des cotisations et leur durée ; sur les dépenses, on en retrouve principalement deux autres : l’âge minimum de départ en retraite et la valeur de service du point aux retraités (la revaloriser faiblement en 2013 puis la maintenir sans augmentation jusqu’en 2017 économise 1,4 milliard € …seulement). Des mesures plus partielles sont aussi évoquées, tel le niveau des pensions de réversion, l’augmentation annuelle du salaire de référence. Certains paramètres, qui viennent d’être déjà relevés par la loi (durée de cotisations et âge de la retraite), ne seront bien sûr pas touchés, mais des mesures conjoncturelles sont nécessaires. Les partenaires sociaux se sont fixé l’échéance du 1er avril 2013 pour y arriver. Cependant, elles ne pourront à elles seules consolider durablement le système, vu l’évolution du rapport entre cotisants et retraités en raison de l’allongement de l’espérance de vie et la faiblesse de la reprise économique.

En même temps, il est prévu en 2013 de commencer la concertation sur l’ensemble du système de retraite pour une réforme qui assure sa solidité à long terme, et la question des retraites complémentaires y sera nécesairement intégrée.

On peut déjà deviner comment les négociateurs vont avancer selon leurs intérêts, sur les mesures conjoncturelles, les uns plus sur le niveau des cotisations, les autres sur celui des prestations, pour donner un peu d’air au système, mais aussi par rapport à la négociation de la réforme du système pour le long terme, dont la perspective divise actuellement les partenaires sociaux.