1. Accueil
  2. > Europe, Monde
  3. > #Réalités sociales
  4. > Plus de 10 millions d’Européens sont des Erasmus

Plus de 10 millions d’Européens sont des Erasmus

mercredi 26 février 2020

Au cours des trois dernières décennies, plus de 10 millions d’Européens ont participé au programme d’échange académique Erasmus. Ce projet phare de l’UE devrait encore être étendu et mieux doté à l’avenir. Avant le sommet extraordinaire du 20 et 21 février 2020 (États membres et Parlement européen), la Commission européenne a proposé de doubler l’enveloppe de 2,8 milliards d’euros pour le prochain budget qui couvrira la période 2021-2027.

Rôle clé dans le processus de construction européenne

  • Erasmus, bien plus qu’un simple échange universitaire, constitue pour les étudiants une véritable expérience de vie. On parle de « génération Erasmus ».
  • Erasmus a contribué à transformer l’enseignement supérieur européen. Il a permis les échanges universitaires et il a favorisé l’harmonisation des cursus en Europe.
  • Erasmus a joué un rôle clé dans le processus de construction européenne.

Ce programme est de plus en plus populaire en France



Etudiants, enseignants et formateurs français bénéficiaires du programme Erasmus +. LE MONDE

Le budget total ne cesse d’augmenter, soit une hausse de 40 % pour la dernière mandature. Des améliorations ont aussi été apportées au dispositif. Les aides bénéficieront davantage aux étudiants boursiers.

2018 a été une année record pour le programme Erasmus +. Selon la Commission européenne, 95 000 organisations ont bénéficié de fonds, ce qui a permis de mener à bien 23 500 projets. Et durant l’année académique 2017/2018, plus de 470 000 étudiants, apprentis et membres du corps enseignant sont partis en formation à l’étranger.

Plus de 155 000 personnes ont pris part aux projets de mobilité pour les jeunes et plus de 50 000 événements sportifs se sont déroulés dans toute l’Europe dans le cadre de la semaine européenne du sport 2018. Un record.

La Commission européenne souligne également que l’application mobile d’Erasmus + a été téléchargée plus de 73 000 fois depuis son lancement à la mi-2017 et plus de 530 000 personnes ont bénéficié des formations linguistiques en ligne depuis 2014.

2018 a également été une année fructueuse pour le développement d’Erasmus + au niveau international. Environ 28 000 participants provenant des pays partenaires d’Erasmus sont venus étudier ou enseigner dans les pays du programme, et près de 18 000 étudiants des pays du programme ont étudié ou enseigné dans un pays partenaire.

Avec 44 masters Erasmus Mundus nouvellement sélectionnés en 2018, Erasmus + finance plus de 3 180 bourses d’études sur six ans.

Reste la question du Brexit. Compte tenu de la place de la langue anglaise, le Royaume-Uni est un pilier d’Erasmus. Qu’adviendra-t-il lorsqu’il quittera l’Union européenne ? Pour nombre de responsables, il est probable qu’il gardera au moins une place au sein du programme, à l’instar de la Norvège ou de l’Islande, pays participants moyennant des finances accrues. D’autant que la plupart des Britanniques y semblent très attachés. Signe que, malgré des réserves, Erasmus conserve intact son prestige.

« Partout en Europe, les gens se connectent, échangent et apprennent lorsqu’ils participent à des activités transfrontalières dans les secteurs de l’éducation, de la jeunesse et du sport. Erasmus + est une grande réussite commune et nous devons nous efforcer d’aller plus loin, avec plus de participants, plus de mobilité, plus de diversité, plus de possibilités », a déclaré Margaritis Schinas, le vice-président de la Commission chargé de la promotion du mode de vie européen.



Référence