Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Entreprise > RSE > Prise en compte de la RSE par les grandes entreprises

Prise en compte de la RSE par les grandes entreprises

mercredi 13 mars 2013

Les entreprises du CAC 40 adoptent des éléments de la RSE comme des rémunérations indexées sur des critères RSE, l’entrée des directeurs de développement durable dans les comités de direction. Une étude de l’agence Capitalcom note ces progrès de la prise en compte de la RSE par les grandes entreprises.

Dans les très grandes entreprises
21 entreprises sur les 40 du CAC, contre une dizaine il y a cinq ans, indexent une part variable de la rémunération de leurs dirigeants sur des critères extra-financiers, c’est-à-dire des performances environnementales ou sociétales. Cette part extra-financière représente en moyenne 15% de la rémunération variable des dirigeants.
Les indicateurs sociaux et environnementaux prennent plus d’importance dans les objectifs de l’entreprise : empreinte carbone, consommation d’énergie, nombre d’accidents de travail, taux de féminisation.
Dans 25% des entreprises, le directeur du développement durable est intégré au comité exécutif ou de direction.
14 entreprises ont créé un comité dédié aux enjeux de la responsabilité sociale, trois fois plus qu’il y a cinq ans.
Dans 16 entreprises, les salariés ou les salariés actionnaires ont des représentants dans le conseil d’administration.

Et les autres entreprises ?
Seules les sociétés cotées et les plus de 5 000 l’an prochain ont des obligations en la matière. Mais près de 50% des entreprises de 50 à 249 salariés auraient engagé des actions concernant la RSE. Ce sont surtout des actions sur le terrain social et en matière environnementale : prévention des risques professionnels, lutte contre les discriminations, recyclage des déchets, réduction de gaz à effet de serre. Les rapports présentés aux assemblées générales font donc état de ces différentes actions et évolutions.
Reste à savoir comment les salariés et leurs représentants sont informés et consultés sur les actions et leurs résultats concernant la RSE.
- Les salariés ont-ils communication des éléments de RSE donnés aux actionnaires ?
- Les représentants des salariés sont-ils invités à connaître les actions et les objectifs de la direction et peuvent-ils réagir ?
La RSE n’est pas seulement une liste d’objectifs et d’actions. C’est aussi choisir une façon d’agir qui associe salariés et représentants à cette démarche. Il serait bon ainsi que les rapports présentés aux AG d’actionnaires précisent si cette mise dans le coup a été réalisée.


PS :

Capitalcom.fr :
http://bit.ly/ZzDoDa