Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Société > Territoires > Projet territorial pour l’emploi, le guide du ministère

Projet territorial pour l’emploi, le guide du ministère

samedi 2 septembre 2017

Chaque année des centaines de projets pour l’emploi voient le jour dans les territoires. Sans prétendre à l’exhaustivité, le ministère du Travail et plus précisément la Direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle (DGEFP) propose un guide « boîte à outils », construit à partir de la capitalisation de démarches existantes. Il est le résultat d’une co-construction à partir du témoignage de nombreux porteurs de projets, ainsi que tous ceux qui agissent dans l’écosystème dans lequel ils se déroulent. Le guide présente les questions indispensables à se poser avant et pendant la démarche en 4 étapes parfaitement identifiées qui égrainent aussi les conditions de succès, les risques…

Pour la DGEFP, une volonté de développement des projets et, au-delà, de l’emploi

Cette direction a acquis une expérience forte en matière d’analyse et de valorisation des projets territoriaux, grâce notamment à l’organisation depuis 2014, chaque année, de la Journée des initiatives territoriales pour l’emploi. Et comme l’indique Carine Chevrier, Déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle dans la préface du guide, le ministère du Travail souhaite que « ce guide, résultat d’une démarche partagée, contribue à donner envie à de nouveaux porteurs ou à favoriser de nouvelles initiatives et à ouvrir très largement sur des logiques de capitalisation et d’essaimage ».

Étape 1 : se poser les questions incontournables pour réussir

  • Pour se lancer dans un projet territorial pour l’emploi, quels sont les ingrédients à réunir ?
  • Puis-je m’appuyer sur une dynamique existante et comment faire ?
  • Quelles sont les étapes à franchir pour faire émerger mon projet ? Comment faire adhérer mes partenaires, trouver et convaincre mes financeurs ?
  • Comment piloter cette démarche complexe et quels outils mobiliser ? Comment définir le rôle de chacun ?
  • Quels sont les risques à éviter ?
  • De quelles bonnes pratiques je peux m’inspirer ?
  • Comment m’assurer de l’inscription dans la durée de ma démarche ?

Étape 2 : identifier et définir un besoin

Le projet doit répondre à un besoin défini en amont. Pour ce faire plusieurs outils et méthodes sont présentés des plus formels aux plus informels : l’enquête, l’analyse quantitative et qualitative, le retour d’expérience… Ils permettent de préciser le périmètre territorial du besoin : zone ou bassin d’emploi, etc. Et définir ce territoire partagé et reconnu constitue un levier, à la fois pour faciliter l’identification des acteurs à mobiliser, et pour que les partenaires potentiels s’y reconnaissent et s’y investissent. Pour cela, il faut prendre le temps d’interroger les entreprises, les écouter et les associer à la définition du projet, et surtout prendre le temps de les convaincre de l’intérêt du projet pour susciter leur adhésion.

Étape 3 : partager l’idée et le besoin

Après l’avoir défini le projet doit être diffusé aux bons acteurs pour trouver des soutiens. Pour la DGEFP, cette étape est cruciale pour identifier des partenaires actifs qui donneront des idées sur la façon de construire votre projet et avec qui le monter. L’objectif à ce stade est donc de rassembler autour du projet des partenaires directs (membres) et des soutiens (financeurs, acteurs institutionnels ou politiques).
Parmi les facteurs clés de succès, il convient de mobiliser et/ou informer les décideurs politiques et les acteurs de l’emploi afin qu’ils apportent leur vision et leur soutien dès l’émergence du projet.

Étape 4 : identifier des partenaires et qualifier l’écosystème

Il convient d’identifier ses partenaires et ceux qui apportent une plus-value. Il s’agit d’une étape clé, car les projets où les partenaires sont clairement identifiés sont ceux qui rayonnent le plus. Clarifier le type de chacun des acteurs et le rôle de chaque partenariat structure le projet. Quatre grands types d’acteurs institutionnels et opérateurs peuvent prendre part au projet :

  • les pouvoirs publics ;
  • les acteurs du développement économique ;
  • les opérateurs de l’emploi ou de la formation ;
  • les entreprises et leurs réseaux.

En conclusion, alors que les chiffres du chômage restent élevés en France et supérieurs à la moyenne européenne, l’objectif du ministère du Travail est double. Il s’agit d’apporter des clés pour sécuriser et rendre plus efficientes les initiatives pour l’emploi et donner envie à de nouveaux porteurs de se lancer dans des projets territoriaux pour l’emploi. C’est tout ce que l’on souhaite à cette initiative !


Sources
http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/ite-guidecomplet.pdf