Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Protection sociale > Retraite > Public-privé : les différences

Public-privé : les différences

dimanche 16 mai 2010

La comparaison des niveaux de pension est obscurcie par le fait que dans le public les primes ne sont pas intégrées et que dans le privé, les retraites complémentaires interviennent ce qui n’est pas le cas dans le public.

Taux de cotisation : Le taux de cotisations des fonctionnaires est de 7,85% du traitement contre 10,55% du salaire dans le privé.

La pension des fonctionnaires est calculée sur la base de leurs six derniers mois de salaire contre les 25 meilleures années dans le privé.

La comparaison des niveaux de pension est obscurcie par le fait que dans le public les primes ne sont pas intégrées et que dans le privé, les retraites complémentaires interviennent ce qui n’est pas le cas dans le public.

Départ avant 60 ans : les fonctionnaires qui ont travaillé au moins 15 ans dans des emplois dits en catégorie active peuvent partir à 55 ans : douaniers, policiers municipaux, pompiers, égoutiers. L’âge d’ouverture des droits est de 50 ans pour les personnels des services actifs de la police nationale, les gardiens de prisons et les contrôleurs aériens. Le droit de partir à 55 ans pour les instituteurs et les infirmières est en cours d’extension progressive.

Les fonctionnaires mères de famille de trois enfants ou plus peuvent partir en retraite après 15 ans de service. Le dispositif a été ouvert aux pères qui se sont arrêtés de travailler durant deux mois lors de la naissance pour les enfants nés à partir de 2005.

Les fonctionnaires parents de trois enfants bénéficient comme dans le privé d’une majoration de pension de 10%, mais ils bénéficient d’un avantage supplémentaire de 5% par enfant supplémentaire.

Les veufs et veuves d’agents de l’Etat bénéficient de pension de reversion de 50% de la retraite du conjoint décédé contre 54% dans le privé. Mais la pension est versée automatiquement sans conditions de ressources ni d’âge contrairement au privé où un plafond existe et où il faut avoir au moins 55 ans.

Le minimum garanti qui fixe un niveau plancher pour les retraites est plus avantageux dans le public.