Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Protection sociale > Retraite > Quel est l’âge moyen des départs à la retraite des personnes résidant en France (...)

Quel est l’âge moyen des départs à la retraite des personnes résidant en France ?

samedi 24 mars 2018

Dans le privé

Fin 2016, l’âge moyen conjoncturel de départ à la retraite s’élèvait à 61 ans et 10 mois pour les personnes résidant en France. En 6 ans il a augmenté de 1 an et 4 mois.

En 2004, il est de 61 ans et 3 mois pour les femmes et de 60 ans et 7 mois pour les hommes. En 2010, il est de 60 ans et 8 mois pour les femmes et de 60 ans et 2 mois pour les hommes. En 2016, il est de 62 ans et 1 mois pour les femmes et de 61 ans et 5 mois pour les hommes.

Avant 2010, l’âge de départ à la retraite avait diminué en raison du dispositif de départs anticipés pour carrière longue. Après 2010, la réforme des retraites relève l’âge de départs d’ouverture des droits à la retraite. Après 2016, le relèvement de l’âge d’annulation de la décote va encore accentuer ce mouvement (de 65 à 67 ans).



Dans la fonction publique en 2016

Contrairement aux années précédentes, en 2016 le nombre de départs à la retraite de fonctionnaires, affiliés à la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) et au Service des retraites de l’Etat (SRE) s’est accru :

  • Pour la fonction publique de l’État (FPE), ce sont 41 700 nouvelles pensions de droit direct qui ont été attribuées aux fonctionnaires civils.
    • Soit -6,4 % en 2015, +0,9 % en 2016 hors fonctionnaires de la Poste et d’Orange ;
    • Soit -4,9 % en 2015, +1 ,8 % en 2016 (114 000) pour les militaires.
  • À la CNRACL, après la forte baisse en 2012 liée au contrecoup de la réforme de la retraite anticipée des fonctionnaires, parents de 3 enfants, suivie de la reprise en 2013, le flux des nouveaux pensionnés progresse :
    • 22 800 nouvelles pensions de droit direct (+ 8,7 ;) pour les fonctionnaires hospitaliers
    • 36 400 nouvelles pensions (+9,8 %) pour les territoriaux.

La part des fonctionnaires liquidant leur retraite avant 60 ans continue de se réduire en 2016, en dépit d’une hausse de 0,4 point pour les fonctionnaires civils de l’État, hors fonctionnaires de la Poste et d’Orange.

Chez les fonctionnaires affiliés à la CNRACL, cette part maintient sa hausse de 0,9 point dans la FPT, pour atteindre 12,8 %. Elle recule plus encore dans la FPH de 2,9 points pour atteindre 42,2 %. Ces départs anticipés concernent principalement, les agents de catégorie active.

L’âge moyen de départ à la retraite progresse, pour les agents civils de la FPE (61,2 ans hors ceux de la Poste et d’Orange), de la FPH (59,5 ans) et se stabilise dans la FPT (61,1 ans).

Suite aux réformes des retraites menées depuis 2003 (relèvement de la durée de carrière pour bénéficier d’une pension à taux plein, relèvement de l’âge légal de la retraite, réforme de la retraite anticipée pour les parents de 3 enfants), les modifications de comportement sont perceptibles.

En 2017, les départs à la retraite seront encore marqués par la poursuite de l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite pour arriver à 62 ans en 2018.