Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Protection sociale > Retraite > Réforme des retraites : que souhaitent les Français ?

Réforme des retraites : que souhaitent les Français ?

mercredi 14 mars 2018

Les Français restent majoritairement attachés à un système de retraite essentiellement public. Cependant la moitié d’entre eux seraient prêts à le réformer pour y introduire un système d’assurance ou d’épargne individuelle en complément du système par répartition. Une majorité est favorable à un régime unique de retraite ou bien à un socle commun complété par quelques spécificités tenant au statut professionnel. Les droits familiaux sont plébiscités ainsi que les pensions de réversion. Les Français sont aussi favorables à la possibilité de partir à la retraite plus tôt, pour les personnes entrées précocement sur le marché du travail.

Les Français sont à 90 % favorables à un système de retraite public par répartition, et une personne sur deux souhaite garder le système par répartition tout en le réformant. L’autre moitié (en majorité les moins de 50 ans, les ouvriers et les employés) pense qu’il faudrait ajouter au régime actuel un complément d’assurance ou d’épargne individuelle.

Sur les trois leviers de la retraite, hausse des cotisations, augmentation de l’âge effectif de départ à la retraite, et diminution des pensions, les deux premiers sont plus cités que le dernier.

84 % des Français souhaitent un socle commun des régimes de retraite, selon le baromètre d’opinion de la DREES de 2016 qui interroge 3 000 personnes.

À la question : actuellement, il existe plusieurs régimes de retraite différents, liés au statut professionnel, avec laquelle des propositions suivantes êtes-vous le plus d’accord ?

Réponses en % Il doit y avoir des régimes différents pour tenir compte des différences de statut professionnel Il devrait y avoir un socle commun de retraite, tout en gardant certaines différences selon le statut professionnel Il ne devrait y avoir qu’un seul régime de retraite, avec des caractéristiques identiques pour tous
Actifs 17 48 35
Catégories socioprofessionnelle
Agriculteurs, artisans ou commerçants 13 46 40
Professions libérales ou cadres supérieurs 20 56 24
Professions intermédiaires 16 60 24
Employés 18 44 37
Ouvriers 15 36 48
Secteurs d’activité
Ensemble des salariés 17 49 34
Salariés du privé 17 46 36
Salariés du public 16 57 26
Inactifs 14 42 44
Retraités 12 39 49
Autres inactifs 18 50 32
Ensemble 16 45 39

Note : Champ : Personnes de 18 ans ou plus résidant en France métropolitaine. Source : Baromètre d’opinion de la DREES, 2016.

Les Français se prononcent majoritairement pour une plus grande harmonisation des règles du système de retraite :

  • 39 % considèrent qu’il ne devrait y avoir qu’un seul régime de retraite pour tous, 45 % préfèrent qu’il y ait un socle commun de retraite avec certaines différences selon le statut professionnel. Ce résultat pourrait traduire une volonté de renforcer l’équité, une envie de simplification et une plus grande lisibilité.
  • 49 % des ouvriers ont une préférence pour le régime unique contre 24 % des cadres et des professions libérales et 24 % des professions intermédiaires.
  • 26 % de salariés du secteur public contre 36 % du secteur privé sont favorables à un régime unique. Ils se positionnent plus pour un socle commun avec des différences selon le statut professionnel.

La majorité des Français souhaitent un système de retraite bénéficiant à tous, un système de retraite largement universel : 6 sur 10 pensent qu’il ne devrait pas y avoir de distinction de catégorie sociale ou de statut professionnel, 35 % pensent qu’il devrait bénéficier uniquement aux cotisants.

Les Français plébiscitent les droits familiaux de retraite et un départ précoce pour les personnes ayant commencé à travailler tôt :

  • 90 % trouvent normal le principe des carrières longues ;
  • 82 % pensent que « le fait d’avoir élevé des enfants doit conduire à des avantages au moment de la retraite ». Ils sont pour les avantages familiaux actuels (majoration de pension, assurance vieillesse des parents au foyer…). Et les deux tiers pensent que les deux parents doivent pouvoir en bénéficier.
  • La majoration de pension pour enfants concerne uniquement les parents de famille nombreuse, 65 % des Français considèrent que cela ne devrait pas être le cas, dont 75 % des parents ayant un ou deux enfants, 63 % parmi les personnes sans enfant et 57 % ayant 3 enfants ou plus à charge.
  • L’enquête ne mesure pas l’opinion sur les autres dispositifs de solidarité du système : minima de pension, départs anticipés pour certaines populations, trimestres assimilés, points gratuits au titre du chômage, de la maladie…

Une majorité de Français sont pour une pension de réversion sans restriction : 60 % des français considèrent que tous les veufs ou veuves devraient pouvoir en bénéficier sans limitation de durée. Pour un Français sur cinq, ce dispositif devrait être restreint aux veufs et veuves ayant des ressources limitées.

Les Français sont divisés sur la prise en compte des différentes espérances de vie entre catégories sociales. Pourtant, les possibilités de départs anticipés pour handicap ou incapacité permanente, le bénéfice du taux plein pour inaptitude ou handicap et le compte professionnel de prévention ne corrigent qu’en partie ces différences. La durée passée à la retraite s’avère en moyenne bien supérieure pour les catégories aisées. D’après l’INSEE, il existe une différence de 13 ans d’espérance de vie entre les plus riches et les plus pauvres. Aux alentours de 1 000 euros, 100 euros supplémentaires représentent un gain de 0,9 an.




Référence