Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Représentativité > Représentativité : La CFDT devient la première organisation syndicale (...)

Représentativité : La CFDT devient la première organisation syndicale française !

samedi 1er avril 2017

Avec 26,38 % des voix aux élections professionnelles du secteur privé (+0.37 points par rapport à 2013), la CFDT devient première organisation syndicale devant la CGT 24.86 % (-1.92 %). Il s’agit d’un événement considérable dans le monde syndical même si en additionnant les résultats du public qui datent de décembre 2014, la CGT reste devant à quelques milliers de voix près. La CFDT engrange aujourd’hui le résultat de son action concrète depuis des années auprès des salariés, d’abord dans les entreprises mais aussi dans les branches professionnelles et au niveau national interprofessionnel.

Mis à part la CGT, toutes les grandes organisations syndicales progressent en voix dans un corps électoral qui s’est agrandi par rapport à 2013 de 195 518 suffrages exprimés. Il faut noter la progression importante de la CFE-CGC (10,61 % ; +1,24 pt). La CFTC quant à elle se maintient à 9,49 % (+0.06 pt) mais FO perd 0,35 point à 15.59 %. L’UNSA progresse d’un peu plus d’un point avec 5.35 % et Solidaires se maintient à 3,46 % (-0,01 pt).

La participation reste à un niveau élevé à 62,63 % hors élections TPE où le niveau de participation avait été très faible. Cela montre que, globalement, les salariés font toujours confiance aux organisations syndicales là où elles sont présentes et démontrent leur efficacité au quotidien.

Pas de changement donc dans la représentativité au niveau national : CFDT, CGT, FO, CFTC et CGC pourront donc continuer à négocier les accords nationaux interprofessionnels. Mais avec 53,50 % des voix des organisations représentatives, le camp réformiste est nettement majoritaire. Et même si ce n’est pas souhaitable, avec plus de 30 % des voix, la CFDT peut, à elle seule, signer des accords ou obliger les autres organisations syndicales à utiliser leur droit de véto.

Dans son communiqué de presse, le ministère s’est félicité de l’augmentation du nombre de procès-verbaux d’élections recueillis (68 043 ; + 18,48 %) « ce qui a permis de renforcer encore la légitimité de la mesure de l’audience ».


Source