Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Entreprise > RSE > RSE : interview de Nicole Notat sur la notation sociale

RSE : interview de Nicole Notat sur la notation sociale

jeudi 24 janvier 2013

JPEG - 30.8 ko

La notation sociale est un appui à la responsabilité sociale de l’entreprise. Elle permet de comparer les discours et les actes.

Vous dirigez l’agence de notation sociale Vigeo, quelle est l’utilité de la notation sociale ?

NN- Quand un investisseur, un fonds de pension, un gestionnaire d’épargne, cherche à diriger un placement vers une entreprise, il regarde bien évidemment ses résultats financiers et donc ce qu’en disent les agences de notation financière. Mais l’analyse financière ne suffit pas à renseigner les investisseurs. En effet, la fragilité ou le développement d’une entreprise sont aussi dépendants de critères extra financiers. Une pollution qui indigne l’opinion, un conflit social interminable, une équipe managériale vieillie et divisée, etc., ce sont aussi des situations qui peuvent peser sur les résultats de l’entreprise, pénaliser son développement. Les investisseurs veulent connaître ces risques, ou plutôt les politiques et les résultats de l’entreprise qui limitent ces risques et qui favorisent la croissance de l’entreprise. Pour résumer, la santé financière de l’entreprise ne suffit pas à dire qu’elle est en bonne santé.

Comment alors mesure-t-on cette santé extra financière ?

NN-Vigeo a mis au point une batterie de six domaines : environnement, ressources humaines, respect des droits humains, implication dans le développement local, comportements commerciaux et lutte contre la corruption, gouvernance. Chacun de ces domaines est mesuré à travers plusieurs indicateurs.

Par exemple, les indicateurs du domaine environnement prennent en compte la stratégie environnementale, la prévention des pollutions, le contrôle de la consommation des énergies, la gestion des émissions atmosphériques, celle des déchets, enfin l’impact environnemental des produits de l’entreprise.

Pour les ressources humaines, les relations sociales, l’amélioration des conditions de santé et de sécurité, la promotion de l’employabilité participent à la mesure du domaine.

Ce qui signifie que notation sociale doit être prise au sens large ?

NN- Oui, bien sûr. Il faut prendre social au sens de sociétal. Et on a avec la connaissance de ces six domaines une sorte de scanner de l’entreprise. Photo d’autant plus intéressante qu’elle pourra être comparée à celle des concurrents ou replacée dans son secteur. L’entreprise peut comparer ses résultats à ceux des autres dans chaque domaine et voir où sont les progrès nécessaires.

Comment Vigeo obtient les informations nécessaires à la construction de la photo de l’entreprise ?

NN- A travers de multiples sources d’information, certaines issues de l’entreprise, d’autres venues de l’extérieur. Il est même arrivé qu’une organisation syndicale complète notre information. Cet apport comme d’autres est utile.

Que devient la notation ?

NN- On rédige un rapport qui reprend les mesures de chaque item. On fait parvenir ce rapport aux investisseurs qui le demandent. Eux évaluent les potentialités de l’entreprise. Mais certaines directions d’entreprise demandent aussi à connaître le rapport. C’est intéressant pour une direction de savoir comment elle est jugée, comment on la voit de l’extérieur et où elle se classe dans son secteur. Elle saura alors dans quels domaines faire des efforts.

Les syndicats sont-ils intéressés à connaître le rapport de leur entreprise ?

NN- Leur intérêt progresse. Ils devraient s’efforcer d’obtenir ces rapports et les étudier. Ce serait pour eux un apport d’informations utile et un levier d’intervention. Ces informations pourraient doper le dialogue social en s’enrichissant par une confrontation entre représentants des salariés et direction sur le rapport de notation sociale de l’entreprise.

La notation sociale est donc un appui à la responsabilité sociale de l’entreprise ?

NN- Oui. Elle permet de comparer les discours et les actes.