Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Economie > Structure du coût de la main d’œuvre en France en 2008

Structure du coût de la main d’œuvre en France en 2008

jeudi 21 mars 2013

Il faut toujours du temps pour rassembler et exploiter les données. L’INSEE livre en 2013 cette étude sur 2008, portant sur le secteur marchand dans les entreprises de 10 salariés et plus. Des enquêtes comparables sont conduites tous les quatre ans.

Les salaires représentent environ 2/3 du coût salarial
Sur 31,22 euros par heure travaillée, l’ensemble des salaires et traitements (monétaires ou en nature) représente 20,88 euros, tandis que 8,83 euros sont versés aux organismes de protection sociale. Les 1,51 euros restant recouvrent essentiellement les taxes assises sur les salaires et la formation professionnelle. Les salaires et traitements représentent ainsi 66,8 % du coût salarial, et les cotisations sociales (légales, conventionnelles et facultatives) à la charge de l’employeur 28,3 %, soit un taux de charges de 42,3 %.

Graphique : Les principales composantes du coût du travail horaire (en %)

PNG - 4.7 ko

*à l’exclusion des apprentis. Source : Insee, enquête sur le coût de la main-d’œuvre / Ecmo 2008.

Une grande disparité du coût salarial selon les secteurs d’activité Deux secteurs présentent un coût horaire de la main-d’œuvre très inférieur à la moyenne : celui de l’hébergement-restauration (21,11 euros), et celui des activités de services administratifs et de soutien (23,03 euros). À l’inverse, ce coût est particulièrement élevé dans les activités financières et d’assurance (49,01 euros), la production d’énergies (46,09 euros) et l’information et la communication (43,79 euros). Ces écarts reflètent en partie des effets de structure, relatifs notamment à la qualification de la main-d’œuvre. Ils témoignent aussi des allégements de charges dont bénéficient les bas salaires. Le taux de charges relativement faible de la finance (compte tenu du niveau des salaires et traitements) est un cas particulier dû au poids important qu’occupent l’intéressement et la participation dans les rémunérations de ce secteur.

Graphique : Le coût du travail horaire par secteur d’activité en 2008 (en euros) ;

PNG - 6.6 ko

 [1]

Le coût horaire croît avec la taille de l’entreprise : de 26,68 € dans les entreprises de 10-49 salariés à 64,16 € dans celles de plus de mille salariés. Il varie aussi régionalement : une heure de travail coûte ainsi en moyenne 47,59 euros en Île-de-France et 32,82 euros dans le Bassin parisien (Champagne-Ardenne, Picardie, Haute-Normandie, Centre, Basse-Normandie, Bourgogne), contre 26,75 euros environ sur le reste du territoire. Ce surcoût est dû à des salaires plus élevés, mais aussi à des taux de charges supérieurs. Il peut s’expliquer en partie par des effets de structure, comme par exemple la sur-représentation des postes hautement qualifiés en Île-de-France.


PS :

voir aussi le dossier du centre de documentation : repères sur cout du travail

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ecmo2008


Notes :

[1Note de lecture : Dans le secteur de la finance-assurance, le coût horaire de la main-d’œuvre atteint 49,01 euros, dont un peu plus de 30 euros de salaires et traitements. Source : Insee, enquête sur le coût de la main-d’œuvre / Ecmo 2008.