Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Conflits > Tour d’horizon de la conflictualité en entreprise

Tour d’horizon de la conflictualité en entreprise

samedi 22 novembre 2014

Chaque année, le ministère du travail publie des statistiques sur les conflits collectifs. Ce sont des données essentiellement quantitatives. Dans sa dernière publication sur les relations professionnelles, la direction des études donne des informations plus qualitatives sur les conflits collectifs en entreprise.

La pratique des conflits collectifs n’est pas majoritaire. Un peu moins du quart seulement des entreprises de 11 salariés et plus déclarent en avoir connu un au cours des années 2008 à 2010.

Comme on peut s’y attendre, plus l’entreprise est grande, plus la probabilité de conflit est importante :
-  14% dans les entreprises de 10 à 19 salariés
-  22% dans les 20 à 49
-  41% dans les 50 et plus.
De même, la présence syndicale favorise l’éclosion de la conflictualité, car la présence de militants permet d’oser entrer en conflit ouvert, mais aussi, chose intéressante, parce qu’il y a un lien entre pratique de négociation et conflictualité en particulier à l’occasion des négociations annuelles sur les salaires (NAO). Ainsi, 23% des entreprises sans syndicats ou élus ont déclaré un conflit, contre 53% quand il y a des DS et des élus.

La conflictualité varie beaucoup selon les secteurs.
Plus importants dans l’industrie (53 % des établissements de 50 salariés ou plus) et les services (43 %), secteurs où la présence syndicale est plus fréquente, les conflits collectifs sont plus rares dans la construction (27 %) et le commerce (31 %).

Les motifs internes sont très majoritairement cités comme origine des conflits : 83% des cas.
La participation des salariés reste minoritaire. 15% seulement des salariés ayant répondu à l’enquête de la DARES disent avoir participé à un arrêt de travail et 16% à d’autres formes d’action comme rassemblements, pétitions, manifestations.

Les formes de conflits sont en effet très variées
Formes de conflits % d’entreprises concernées, selon les déclarations de représentants du personnel
Débrayages 20%
Grève inférieure à 2 jours 17%
Grève de plus de 2 jours 4%
Refus d’heures supplémentaires 19%
Grève du zèle 5%
Manifestation 18%
Pétition 22%
Les motifs de conflits sont eux aussi variés, mais ils sont majoritairement liés aux salaires
motif du conflit2002-20042008-2010
représentants de la direction représentants du personnel représentants de la direction représentants du personnel
salaires et primes 50 58 40 55
Temps de travail 29 41 22 35
Climat des relations de travail 22 30 22 36
Emploi, licenciements 21 27 20 29
Conditions de travail 15 34 24 44

(en % d’établissements).


Le document : DARES analyses – avril 2013 n° 026.« Les relations professionnelles au début des années 2010 »


Messages

  • Bonjour,

    Les grandes entreprises ont connu plus de conflits mais il faudrait ramener aux nombres de salariés car plus ils sont nombreux et plus il eput y avoir eu un conflit. De plus, même dans les grandes entreprises, les conflist ne concernent pas tous les salariés.
    Aussi, la présence syndicale entraîne peut-être une plus grande conflictualité mais pas de façon à mon avis significative car elle est plus forte dans les grandes entreprises et les conflits y sont automatiquement plus facilement repérés et collectifs !