Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Conditions d’emploi > Contrats > Travail à temps partiel (TTP) nouvelles règles et indicateurs

Travail à temps partiel (TTP) nouvelles règles et indicateurs

samedi 4 janvier 2014

A partir du 1er janvier 2014, les temps partiels devront au minimum être de 24 heures par semaine pour les nouvelles embauches et au 1er janvier 2016 pour tous les contrats en cours. Réactions inquiètes de nombreux employeurs qui affirment ne pas proposer autant d’heures pour leurs salariés en temps partiel. Des négociations de branches pourront fixer des dérogations.

Un rapport récent du CESE (Conseil économique, social et environnemental) met en évidence la forte croissance du travail à temps partiel : aujourd’hui il a atteint 18,6% des emplois et concerne 4,2 millions de salariés, soit trois fois plus qu’en 1970.

  • Le TTP est ainsi devenu un outil structurel de l’organisation du travail. 8 salariés sur 10 en temps partiel sont en CDI et 40% ont plus de 10 ans d’ancienneté.
  • Plus de 80% de ces emplois sont tenus par des femmes. Les secteurs qui utilisent le plus le TTP sont en effet des secteurs où l’emploi féminin est dominant : distribution, propreté, garde d’enfant.
  • Le TTP touche surtout les salariés sans diplôme et concerne davantage les jeunes et les seniors.
  • Le temps moyen d’un emploi en TTP est de 23,2 heures et 28,5% portent sur plus de 30 heures.
  • Les 2/3 des TTP sont choisis et non subis, mais choisis souvent du fait de contraintes comme la nécessité de garder les enfants. Rappel : 8% des ménages les plus modestes contre 64% des plus aisés font garder leur enfant.

La moyenne européenne étant de 20% en 2011, la France a donc un niveau de TTP légèrement inférieur à la moyenne européenne.

Ce sont les pays au PIB élevé qui ont aussi un fort pourcentage de TTP et inversement ce sont surtout les pays de l’Europe centrale et orientale qui ont les taux les plus bas.

Mais il y a des évolutions. Entre 2011 et 2012, plusieurs pays ont connu une forte croissance du TTP : Roumanie, Tchéquie, Grèce, Espagne, Hongrie, Pologne alors que d’autres présentaient une baisse de cette forme d’emploi : Italie, Danemark, Slovaquie.

Temps partiel et durée du travail hebdomadaire dans l’Union européenne en 2012
Travailleurs à temps partiel (en % de l’emploi total) Ensemble Hommes Femmes
Bulgarie 2,4 2,2 2,7
Slovaquie 4,1 2,9 5,7
République tchèque 5,8 2,9 9,5
Hongrie 7,0 4,7 9,7
Grèce 7,7 4,9 11,9
Pologne 7,9 5,2 11,3
Croatie 8,4 7,0 10,0
Lettonie 9,4 7,1 11,6
Lituanie 9,5 7,5 11,3
Slovénie 9,8 7,0 13,1
Roumanie 10,2 9,5 11,1
Estonie 10,4 5,8 14,9
Portugal 14,3 12,1 16,8
Espagne 14,7 6,6 24,5
Finlande 15,1 10,3 20,1
Italie 17,1 7,2 31,1
France 18,0 6,9 30,2
Union européenne à 28 19,9 9,4 32,5
Irlande 24,0 14,1 35,4
Belgique 25,1 9,7 43,6
Autriche 25,7 9,0 44,9
Danemark 25,7 16,0 36,4
Suède 26,5 14,6 39,6
Allemagne 26,7 10,5 45,6
Royaume-Uni 27,2 13,3 43,3
Pays-Bas 49,8 26,4 77,0

Champ : population de 15 ans ou plus.
Source : Eurostat (extraction du 14 novembre 2013).


Messages

  • Bonjour
    bien pour les chiffres qui curieusement montrent que plus le pays est dit civilisé plus il y a de temps partiel. j’irais même jusqu’à dire : pourquoi ne met on pas en correspondance le taux de chômage de chaque pays.
    a noter que dans les transports routiers le temps partiels a permis au patronat de contourner la sécurité pour le salarié mise en place par la loi sur la mensualisation (ani mensualisation décembre 1977)..
    l’exploitation des salariés n’est toujours pas acceptable, malgré les tentatives pour banaliser le problème ou lisser le mensonge jusqu’à ce qu’il ressemble à la "vérité" patronale !
    cordialement