Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Conditions d’emploi > Conditions de travail > Travail de nuit

Travail de nuit

samedi 12 mars 2011

En 20 ans, les travailleurs de nuit habituels ont plus que doublé, d’abord chez les femmes. Le secteur public (24 % des salariés) comprend 31 % des travailleurs de nuit.

En 2009, 3,5 millions de travailleurs de nuit, dont 1 million de femmes. 15 % des salariés, pour moitié habituellement, pour moitié occasionnellement, autant en CDD qu’en CDI. Soit 21 % des hommes, 9 % des femmes.
En 20 ans, les travailleurs de nuit habituels ont plus que doublé, d’abord chez les femmes. Le secteur public (24 % des salariés) comprend 31 % des travailleurs de nuit.

Les familles professionnelles principalement concernées sont pour les trois quarts dans les services :
transports, armée, police, pompiers, infirmières, sages-femmes, ouvriers qualifiés des industries de process, agents de maintenance.

Si ce type de travail a un intérêt financier, il comporte des conditions de travail plus difficiles, soumises à des contraintes de rythmes et de vigilance.

D’autant qu’il se cumule souvent avec d’autres formes d’horaires atypiques :
travail souvent le samedi ou le dimanche, horaires alternés, horaires variables d’une semaine sur l’autre.

Le sentiment d’usure lié aux répercussions physiques et psychologiques est important dans cette population salariée, qui se répartit sur toutes les tranches d’âge.