Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Société > Territoires > Zones urbaines sensibles

Zones urbaines sensibles

jeudi 28 janvier 2010

Le rapport de l’Observatoire des Zones Urbaines Sensibles de décembre 2009 indique qu’à défaut d’empirer la situation des 4,5 millions de personnes qui y habitent ne s’améliore pas. .

Le cumul des difficultés est frappant : 33% au-dessous du seuil de pauvreté contre 12% en moyenne nationale, taux de chômage de 17% contre 9%, échecs scolaires nombreux.

Mais la situation des jeunes, notamment des garçons, est pire. : leur taux d’emploi et d’échec scolaire est le premier nettement inférieur et le second nettement supérieur à celui des filles. Leur portrait est si négatif que des sociologues et des élus locaux parlent « d’effet repoussoir » des jeunes hommes de banlieue et de risque de radicalisation liés à leur sentiment d’exclusion.

Sensibles. Vous avez dit sensibles ?