Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Protection sociale > Système social > 70 ans de la Sécurité sociale, un anniversaire fondamental

70 ans de la Sécurité sociale, un anniversaire fondamental

samedi 3 octobre 2015

Plébiscitée par les Français, la Sécu fête le 6 octobre ses 70 ans. Depuis l’adoption des ordonnances de 1945, un énorme chemin a été parcouru. La Sécurité sociale française, c’est une construction politique originale qui s’est voulue fidèle à la promesse républicaine.

Il y a soixante-dix ans, au sortir de la guerre, l’idée était que « chacun est responsable de tous », selon les mots de Saint-Exupéry. Il s’agissait de construire un système de solidarité, une protection sociale pour tous les citoyens, à chaque étape de leur vie.

Les principes fondateurs méritent d’être interrogés

Égalité d’accès aux soins, solidarité collective, unicité de la couverture des risques, universalité méritent d’être interrogés au seuil de ce XXIème siècle car notre modèle de Sécurité Sociale demeure central dans la protection des risques sociaux mais doit, comme tout système, répondre à de nouveaux défis et de nouvelles situations.

Depuis 70 ans, les bénéfices de ce modèle protecteur pour notre société sont sans appel

Il repose sur un mode de financement alimenté par les cotisations sociales et sur le principe de mutualisation des risques. Réservé au départ aux salariés et à leurs familles, la Sécu a permis progressivement de couvrir l’ensemble de la population avec, en 2000, la création de la couverture maladie universelle pour les personnes sans emploi. La Sécu, c’est la famille, la santé, les retraites, bref des pans entiers de notre existence à tous. Et c’est aussi une mission économique, celle d’éviter les cycles de dépression en assurant des revenus et donc une capacité de consommer, on l’a très bien vu lors de la crise que nous vivons.

Des évolutions centrées sur une vision comptable des déficits publics

Cette vision s’impose peu à peu et dès 1967 entraîne la fin de l’unicité et la création de plusieurs branches autonomes : maladie, famille, vieillesse et accidents du travail.
Depuis, chaque fois que notre pays connait une croissance économique faible, le déficit de la sécurité sociale augmente alors que dans le même temps les dépenses sociales continuent de croître. Les baisses de cotisations et de remboursements n’ont rien résolu et en particulier les inégalités sociales de santé. La reconnaissance des complémentaires santé en 2004 comme deuxième pilier de la Sécu n’a rien réglé et une réflexion collective sur cette articulation demeure nécessaire.

Répondre aux défis de notre époque

Aujourd’hui, nous n’avons plus le plein emploi, la précarité du monde du travail s’est accrue, la population vieillit et les jeunes ne peuvent pas rentrer facilement dans le monde du travail. Comment dans ces conditions répondre au mieux aux besoins des individus tout au long de leur vie ?

Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, dans son discours pour le lancement des 70 ans de la Sécurité sociale, le 5 mai 2015, s’est fixé les priorités suivantes :

  • adapter la Sécurité Sociale aux évolutions de la famille,
  • adapter l’assurance maladie aux défis du XXIe siècle,
  • l’adapter à la diversité des parcours professionnels,
  • et enfin, adapter notre système de Sécurité sociale aux nouvelles réalités du travail.

La Sécurité Sociale, c’est l’affaire de tous

Populaire, la Sécurité sociale reste pourtant méconnue. Dominique Libault, le coordonnateur national des 70 ans de la Sécu indique que la Sécu est pour la jeune génération comme « l’eau qui sort du robinet ou l’air que l’on respire », et que les jeunes n’ont pas conscience des conséquences d’une société qui serait dépourvue de système de protection sociale. Gageons que de nombreux adultes sont dans ce cas. Ce 70ème anniversaire doit être l’occasion d’une pédagogie renouvelée et doit multiplier les occasions de débats. De nombreux évènements sont prévus en région dont vous trouverez la description dans le site cité en source.


Sources
http://communication-securite-sociale.fr