Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Emploi > Baisse du chômage en 2018, modeste, mais différenciée selon les (...)

Baisse du chômage en 2018, modeste, mais différenciée selon les territoires

mercredi 6 février 2019

La tendance à la baisse du 4ème trimestre 2018 du nombre de chômeurs en catégorie A se confirme avec une diminution de 1,4 % par rapport 2017. La baisse concerne 87 départements parmi lesquels cette tendance est plus forte, -3,39 % dans le Cantal et -3,44 % dans l’Ile et Vilaine. En revanche la Corse du Sud connaît l’accroissement le plus fort, de +6,31 %.

Cette tendance à la baisse concerne l’ensemble des catégories A, B et C des demandeurs d’emploi et est le résultat de la diminution des entrées (–2,6 %) (notamment dans les régions Occitanie et Grand Est) et d’une augmentation du nombre de sorties (+1, 2 %) (dont cessation d’inscription pour défaut d’actualisation en hausse de 2,8 %), particulièrement dans l’Ain et la Seine et Marne. Les évolutions sont moins favorables notamment pour les femmes dans les départements du Sud-Ouest (Landes, Charente, Dordogne) et la Corse.

À noter que pour les demandeurs d’emploi en activité réduite (catégories B et C) c’est la première fois depuis la crise de 2008-2009 qu’une baisse apparaît de l’ordre de 0,3 %, baisse relativement faible mais signe d’une amélioration de la qualité de l’emploi. La catégorie C (demandeurs inscrits ayant travaillé plus de 78 h dans le mois) représente 25 % du total des catégories A, B et C) et son poids est important dans les Pays de la Loire, dépasse 35 % en Vendée et en Mayenne, et est de moins de 20 % dans les départements de Paris et la petite couronne.

Les jeunes de moins de 25 ans des catégories A, B, C sont les bénéficiaires de cette amélioration (-2,9%) dans 88 départements. C’est particulièrement le cas pour l’Allier et le Territoire de Belfort où cette baisse est d’au moins -6 %, mais aussi les Cotes d’Armor, la Creuse, l’Eure, les Yvelines, la Haute-Garonne, le Val d’Oise, la Marne, la Meurthe et Moselle, la Meuse, la Moselle ainsi que la Guadeloupe, départements dans lesquels la baisse est au moins -4 %.

La situation des séniors de 50 ans et plus s’améliore (-0,21 %) mais ceci ne concerne que 11 départements et la dégradation est constatée dans les régions de l’Est, de la Nouvelle Aquitaine, l’Occitanie (sauf le Gers) et PACA.

Le nombre de demandeurs d’emploi de moins d’1 an d’inscription baisse de -1,81 %, de même que le chômage de longue durée de -0,97 % pour les 1 et 2 ans, mais en revanche augmente de +1,47 % pour les anciennetés de plus de 2 ans (1 576 600 chômeurs).


Source