Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Syndicats > Deux sondages sur l’image des syndicalistes et des syndicats à la fin (...)

Deux sondages sur l’image des syndicalistes et des syndicats à la fin septembre 2005...

jeudi 8 décembre 2005

Deux sondages sur l’image des syndicalistes et des syndicats à la fin septembre 2005

Celui effectué par CSA à la demande du quotidien "Aujourd’hui" classe les syndicalistes en avant-dernière position quand on demande aux Français s’ils ont une bonne ou une mauvaise opinion des infirmières, policiers, juges, journalistes, etc. Les syndicalistes ont une bonne image pour seulement 49% des Français contre 83% pour les enseignants, 65% pour les journalistes et 60% pour les patrons. Seuls les hommes politiques font plus mal : 22% de bonnes opinions. Double signe de la crise de la représentation, même si cette dernière frappe moins les syndicalistes que les politiques.

L’acteur syndical, l’institution, par contre, conserve une base de confiance satisfaisante, sinon confortable. En effet, la même semaine, l’IFOP donnait pour le Journal du Dimanche un taux de confiance des syndicats de 57 % chez les Français, de 57 % chez les salariés du secteur privé, de 64 % chez les salariés du secteur public. Mais 43 % des salariés du secteur privé, 35 % des salariés du public ne leur font pas confiance.

Organisation syndicaleOnt une bonne opinion parmi les FrançaisOnt une bonne opinion parmi les salariés du secteur privéOnt une bonne opinion parmi les salariés du secteur public
CFDT 59% 59% 61%
CGT 55% 53% 64%
FO 54% 53% 64%
CGC 46% 47% 49%
CFTC 44% 46% 47%
SUD 22% 17% 31%
UNSA 19% 17% 24%
Organisation syndicaleOnt une mauvaise opinion parmi les FrançaisOnt une mauvaise opinion parmi les salariés du secteur privéOnt une mauvaise opinion parmi les salariés du secteur publicNe connaissent pas cette organisation
CFDT 39% 41% 31% 5%
CGT 29% 30% 30% 11%
FO 34% 38% 27% 11%
CGC 29% 30% 29% 23%
CFTC 31% 31% 32% 24%
SUD 21% 23% 22% 56%
UNSA 14% 13% 17% 66%

Premier constat :
le taux de notoriété crée trois groupes distincts d’organisation. Parmi les trois grandes confédérations, la CFDT est l’organisation la mieux perçue, en particulier dans le secteur privé, même si sa notoriété conserve un retard sur la CGT