Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Emploi > Emploi : le fossé entre diplômés et non diplômés.

Emploi : le fossé entre diplômés et non diplômés.

dimanche 6 novembre 2011

Pour les jeunes sortis de la formation initiale depuis de 1 à 4 ans en effet, le taux de chômage varie de 10,7 % pour les diplômés du supérieur à 44,3 % pour ceux n’ayant que le brevet des collèges ou non diplômés, en passant par 22,5 % pour les niveaux V ou bacheliers.

Des écarts aussi importants se retrouvent pour les salariés sortis du système éducatif depuis 5 à 10 ans : diplômés du supérieur : 5 % de chômeurs, niveaux V et bacheliers : 11,8 %, brevetés et non diplômés : 31,3 %.

L’écart diminue en partie pour les actifs depuis plus de 10 ans : 4,1 % des diplômés du supérieur, 6,4 % des niveaux V ou bacheliers, 12 % des brevetés ou non diplômés sont au chômage.

Ainsi, l’effet diplôme joue toujours à plein pour l’emploi.

À noter aussi que le taux de chômage des femmes est un peu supérieur à celui des hommes pour les salariés sortis de la formation initiale depuis plus de 10 ans (7,8 % contre 6,9 %), égal pour les salariés sortis depuis 5 à 10 ans (11 % contre 11,1 %) mais qu’il s’inverse pour les jeunes femmes (18,9 % contre 21,1 % des hommes) : à mettre certainement en relation avec le fait qu’elles sont plus diplômées.