Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Politiques publiques > La prise en charge de la dépendance : des chiffres qui comptent et qui (...)

La prise en charge de la dépendance : des chiffres qui comptent et qui compteront

samedi 4 avril 2015

28,3 milliards d’euros ont été consacrés à la dépendance en 2011, dont 21,1 milliards d’euros viennent des dépenses publiques (soit 1,05 point de PIB). C’est ce que révèlent les chiffres 2012 de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) qui sont désormais connus :

  • 44% des financements publics émanent des organismes de Sécurité sociale ;
  • 22% des collectivités locales ;
  • 19% de la caisse nationale de solidarité pour l’Autonomie (CNSA) ;
  • 5% de l’État.

Les fonds provenant des finances privées sont à 95% issus des familles. Le reste provient d’opérateurs privés, en majorité des compagnies d’assurance (73% en 2010), des institutions de prévoyance et des mutuelles.

Pour ce qui est de la redistribution, selon les chiffres 2011 de la DREES :

  • 39% du financement total de la perte d’autonomie sont affectés aux soins de santé (11 Mds d’euros) ;
  • 34,4% à la dépendance (l’aide publique à l’autonomie – APA - en représente plus des 3/4) ;
  • 26,6% à l’hébergement.

Si les financeurs publics sont majoritaires dans la part des soins et de la dépendance, la part consacrée à l’hébergement est majoritairement prise en charge par les ménages (5,4 Mds d’euros).

À suivre pour l’équilibre du système, la progression continue du nombre de nos concitoyens de + de 75 ans, la charge de l’APA dans certains départements qui menace l’équilibre financier de leur budget et l’application de la loi relative à « l’adaptation de la société au vieillissement » votée en première lecture à l’Assemblée le 17 septembre 2014.


Sources
La lettre de l’INPC n° 85, 15 février 2015