Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Environnement économique > Politiques publiques > Le taux de cotisations et d’impôts selon les revenus

Le taux de cotisations et d’impôts selon les revenus

dimanche 14 octobre 2012

Le système fiscal actuel est faiblement progressif jusqu’au niveau des « classes moyennes », puis devient franchement régressif au sein des 5 % les plus riches (soit 2,5 millions de personnes)

A l’heure des dispositions fiscales envisagées dans le budget 2013, il faut conserver à l’esprit ce graphique extrait de « La révolution fiscale » de Thomas Piketty, publié en 2011. Il montre le taux global de cotisations et d’impôts par groupe de revenus et permet de relativiser les plaintes des contribuables très aisés (le 1% des revenus les plus riches), voire du 0,001% le plus riche, sur l’effort de solidarité et d’exemplarité qui leur est demandé pour rétablir les budgets de l’Etat et de la protection sociale. Même si le rapport financier des mesures les concernant demeurera limité. L’absence d’ajustement des barèmes de l’impôt sur le revenu en fonction de l’inflation, poursuivie pour la seconde année, concernera les classes moyennes et aisées - donc infiniment plus de ménages - et rapportera évidemment beaucoup plus au budget de l’Etat.

JPEG - 31.1 ko

(cliquez sur l’image pour voir le graphique en grand format) Lecture :
le graphique montre le taux global d’imposition (incluant tous les prélèvements) par groupe de revenus. P0-10 désigne les 10 % des personnes avec les revenus les plus faibles, les P10-20 les 10 % suivants, etc. Et P 99.999-100 désigne les 0,001 % les plus riches.

Les taux de prélèvements (cotisations et impôts) croissent légèrement avec le revenu, puis baissent nettement pour les 5 % les pus riches. Le système fiscal actuel est faiblement progressif jusqu’au niveau des « classes moyennes », puis devient franchement régressif au sein des 5 % les plus riches (soit 2,5 millions de personnes) et surtout à l’intérieur des 1% les plus riches (soit 0, 5 million de personnes). La moyenne générale des taux de prélèvement est de 47 %.