Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Société > Education > Les profs et l’entreprise : on se rapproche

Les profs et l’entreprise : on se rapproche

mercredi 12 février 2014

Beaucoup n’y ont jamais mis les pieds et leur enseignement en est éloigné. Pourtant, ils doivent préparer à la vie active des jeunes dont la grande majorité ira dans une entreprise. Alors, quelle opinion en ont-ils ? C’est à cette question que l’institut Treize articles et Opinion Way ont cherché à répondre pour le Réseau National des Entreprises pour l’égalité des chances dans l’éducation Nationale (association de 81 grandes entreprises).

62 % des enseignants du second degré ou de collèges en ZEP pensent que l’entreprise est un lieu d’exploitation, 66 % qu’y sont fréquentes les discriminations.
Pourtant, dans le même temps, 76 % disent avoir une bonne opinion de l’entreprise et 71 % pensent qu’elle n’est pas assez présente à l’école.

Comment expliquer ce paradoxe ?

  • Pour eux, l’entreprise est bien celle qui fournit des emplois, produit des richesses économiques et est porteuse d’innovation (80 %), et peut l’être en termes d’épanouissement (40 %) et de convivialité (30 %). Mais en même temps, ils l’associent au stress (90 %), à l’exploitation (62 %), ils craignent la recherche de compétitivité et l’associent à la compétition et au chômage. Donc une forte ambivalence de la perception de cet univers lointain.

Et comment en sortir ?

  • 74 % des enseignants pensent « qu’obliger » tous les enseignants à faire un stage en entreprise serait une bonne chose.
  • Les entrepreneurs pourraient de leur côté ouvrir les portes de leurs entreprises par des journées portes ouvertes, videos de démonstration, salons écoles entreprises…
  • D’ailleurs les enseignants plébiscitent l’organisation de forums (95 %) et de conférences (93 %) d’information sur les métiers, l’intervention de professionnels en classe (85 %), l’organisation d’ateliers professionnalisants (82 %). Et même, 72 % sont pour la simulation d’entretiens d’embauche et 69 % pour les rencontres entre entreprises et élèves pour dénicher des talents.
  • Une façon de juguler leur peur que les jeunes qu’ils ont devant eux connaissent le chômage.

En fait, une opinion en nette évolution depuis 30 ans, peut-être freinée par la période de crise et de durcissement des exigences de la compétition mondiale. Mais encore, cette enquête montre une méconnaissance dommageable entre ces deux mondes, une nette insuffisance de leur mise en relation.


http://www.treizearticlesweblab.com/entreprise-vue-par-les-enseignants