Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Société > Populations > Les salariés des très petites entreprises

Les salariés des très petites entreprises

dimanche 25 novembre 2012

Ils sont 3 millions de salariés à travailler dans un million d’entreprises de 1 à 9 salariés (très petites entreprises ou TPE), soit 20 % de l’emploi salarié concurrentiel, hors agriculture, hors intérimaires et stagiaires.

Ils sont 3 millions de salariés à travailler dans un million d’entreprises de 1 à 9 salariés (très petites entreprises ou TPE), soit 20 % de l’emploi salarié concurrentiel, hors agriculture, hors intérimaires et stagiaires. Ces TPE sont plus présentes dans la construction (35 % des salariés de la branche y travaillent) contre 10 % dans l’industrie. Dans le tertiaire, leur poids est encore plus grand : 45 % des salariés des services à la personne, 39 % de l’hébergement et la restauration, 36 % des arts et des spectacles, 34 % des agences immobilières. Les entreprises avec un seul salarié sont particulièrement implantées dans les écoles de conduites, les cabinets médicaux, les activités immobilières, financières ou d’assurances./

En moyenne, au 31 décembre 2010 une TPE emploie trois salariés. Mais plus d’un tiers des TPE n’emploie qu’un seul salarié et 21 % seulement deux, tandis que 15 % d’entre elles ont entre 6 et 9 salariés. Comme la moitié des TPE déclarent qu’au moins un non salarié (gérant, membre de la famille, etc.) travaille aussi dans leur entreprise, ceci implique que 700 000 personnes non salariées travaillent aux côtés de 3 millions de salariés. Ceci concerne surtout le commerce, les transports, la restauration, la réparation automobile.

Les TPE recourent davantage aux contrats à durée déterminée, au temps partiel ou à des contrats aidés que les entreprises de 10 salariés ou plus : au 31 décembre 2010, 26,4 % des salariés des TPE travaillent à temps partiel, surtout des femmes ; 11,3 % sont en CDD (dans les autres entreprises, chez l’ensemble des salariés, respectivement 15,7 % et 7,1 %).

AU 31 décembre 2010, 7,6 % des salariés des TPE ont un emploi aidé, proportion en baisse, mais qui demeure plus importante que dans les autres entreprises : 5, 3 % en contrat d’apprentissage, 1,1 % en contrat d’apprentissage, et 1,2 % un autre type de contrat aidé (CUI). Sur le long terme, la proportion de salariés ayant un emploi aidé a diminué régulièrement depuis 20 ans, où elle était de 20 %.

Tableau
nature du contrat% des entreprises TPE ayant deux salariés % entreprises TPE ayant 6 à 9 salariés % des salariés en TPE y compris apprentis
Temps partiel 32,7 % 20,9 % 26.4%
CDD 11,8 % 11,2 % 11.3%
Contrats aidés ou en alternance 8,4 % 7.1% 7.6%

Les dispositifs en alternance (apprentissage, contrats de professionnalisation) représentent 84,8 % des emplois aidés, surtout dans l’industrie et la construction. Le poids des CDD et des contrats aidés diminue très fortement avec l’âge des salariés, en partie du fait de la forte présence d’apprentis chez les salariés les plus jeunes des TPE. À l’inverse, le temps partiel augmente chez les salariés les plus âgés, tout comme dans les entreprises de 10 salariés ou plus.

Dans le secteur de l’agriculture, on compte environ 300 000 contrats salariés actifs chaque jour : deux tiers sont des contrats non saisonniers, un tiers des contrats saisonniers.

Les particuliers employeurs emploient 1,6 millions de salariés : 410 000 pour la garde d’enfants, 550 000 pour l’aide à domicile et près d’un million pour d’autres types de services (ménage, soutien scolaire, repassage, etc.), certains cumulant plusieurs de ces activités. En moyenne, ces salariés ont 2,2 employeurs.


PS :

 :: : Plus de précision par branche : lire le dossier sur le site du ministère
http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2011-091.pdf