Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Dialogue social > Etat > Cinquième République : regard sur le social !

Cinquième République : regard sur le social !

mardi 4 avril 2006

La V e République, c’est quasiment cinquante d’histoire et même si on s’en tient qu’à l’histoire "intérieure" ces cinquante ans auront connu des ruptures et des changements majeurs qui font que l’on ne peut pas en parler comme d’un bloc.

PDF - 53 ko
5ème république regards sur le social

En même temps, on peut observer des permanences et des continuités dans la confrontation des acteurs sociaux et du système politique. C’est en partant de cette contradiction que je voudrais vous proposer quelques éléments de réflexion. Les ruptures, aussi évidentes soient-elles, méritent d’être brièvement rappelées. Césures économiques amorcées avec le premier choc pétrolier et la cassure de la croissance économique, et qui vont se poursuivre jusqu’à la phase de mondialisation actuelle en passant par le marché unique et la création de l’Euro. Césures politiques avec notamment l’arrivée de la gauche au pouvoir en 1981, puis les cohabitations successives. Césures sociales avec les événements de 1968 et bien au-delà, les transformations considérables du paysage social. Ce matin, on a évoqué la Régie Renault et Billancourt. Dans les années 1950-1960, il ne fallait pas "désespérer Billancourt", pour reprendre une formule célèbre en son temps. « Billancourt », c’était la forteresse ouvrière, la chasse gardée de la CGT et du PCF. Pour rappeler ce que cela signifiait, en 1968, les étudiants s’étaient rendus à Billancourt pour discuter avec les ouvriers de la Régie ; le service d’ordre de la CGT avait mis en place un cordon sanitaire pour empêcher cette intrusion insupportable. Ce monde a aujourd’hui disparu. Le monde ouvrier n’a plus grand chose à voir avec ce qu’il était il y a tout juste trente ans. Il a été complètement transformé par la croissance des services, la féminisation de la population active, les changements culturels, les révolutions technologiques, les façons de produire comme les modes de consommation, l’affirmation de l’entreprise en réseau et la précarisation. Le salariat a complètement changé de figure. Les rapports du monde du travail aux organisations syndicales comme politiques ont été tout autant bouleversés de fond en comble.

pour lire la suite téléchargez le dossier pdf