Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Entreprise > Management > Pratiques de travail des entreprises européennes

Pratiques de travail des entreprises européennes

dimanche 15 avril 2012

Quel est l’impact de certaines pratiques de travail sur les performances des entreprises et sur les salariés de celles-ci ? Une enquête de la Fondation de Dublin s’efforce d’y répondre

Les dix pratiques qui engendrent le plus de résultats à la fois pour les salariés et pour l’entreprise sont les suivantes. L’impact pour les salariés est dans le recul de l’absentéisme, la plus grande motivation au travail, la diminution des démissions.

Pratiques de travail
Travail d’équipe autonome
Importance du travail en équipe dans l’entreprise
Vérification fréquente du besoin en formation
Plus de 40% du personnel est très qualifié
Octroi de congés de formation
Formation à de nouvelles tâches
Participation des salariés aux bénéfices
Possibilité de travail flexible
Travail flexible pour plus de 20% de l’effectif
Consultation ad hoc en l’absence de représentation des salariés

Si l’on compare les effets de ces pratiques dans chaque pays de l’Union Européenne, on constate que les pratiques les plus efficaces dans la plupart des pays sont la vérification régulière des besoins en formation du personnel et l’adoption du travail flexible pour au moins 20% de l’effectif. A l’inverse, le fait pour les salariés de pouvoir devenir actionnaires de l’entreprise a des résultats faibles ou nuls dans la plupart des pays européens.

Plusieurs groupes de pays se dégagent :

  1. des pays d’Europe Occidentale, où ces pratiques sont bien établies (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique) ;
  2. de nouveaux Etats membres, qui adoptent ces pratiques par le biais des multinationales qui viennent s’établir sur leur territoire (Hongrie, Pologne, Rép. Tchèque) ;
  3. des pays Méditerranéens (France, Grèce, Italie, Espagne) et Nordiques (Danemark et Pays-Bas), où l’incidence de ces pratiques est plus modérée ;
  4. des pays d’Europe où ces pratiques ne sont pas adoptées (Roumanie, Lettonie, Slovénie, mais aussi Portugal).

A chacun de mesurer l’usage de ces pratiques dans son entreprise et de vérifier le lien avec les performances de cette dernière.