Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Entreprise > RSE > Un guide sur la RSE

Un guide sur la RSE

mercredi 5 novembre 2014

Élaboré par le Medef et l’Orse [1], ce guide vient de sortir. Pour les deux partenaires de sa création, la RSE « constitue un formidable levier de performance et outil de développement de la valeur des entreprises à court, moyen et long terme ». Guide et affirmation d’autant plus importants que la RSE est encore peu implantée.

La démarche RSE doit correspondre aux réalités des secteurs et entreprises, aussi le guide se présente comme un ensemble de fiches pour 12 secteurs professionnels. L’objectif est que les fédérations professionnelles s’impliquent pour accompagner les entreprises, en particulier par la confection de référentiels sectoriels, qu’elles les aident à développer les leviers qui leur correspondent, à gagner en compétitivité et à anticiper les évolutions de la demande sociétale.

Chaque fiche présente :
- les enjeux prioritaires de la branche,
- sa stratégie et ses engagements,
- les dispositifs d’accompagnement des entreprises sur la RSE avec les outils, les guides pratiques, les études,
- les commissions RSE et développement durable de la branche,
- le dialogue existant avec la société civile,
- les évènements prévus - et les pratiques à l’international

Les 12 secteurs présentés :
Fiche 1 : Aérien
Fiche 2 : Aéronautique et spatial
Fiche 3 : Assurances
Fiche 4 : Carrières
Fiche 5 : Chimie
Fiche 6 : Electronique
Fiche 7 : Ingénierie
Fiche 8 : Propreté
Fiche 9 : Santé et médicaments
Fiche 10 : Télécommunications
Fiche 11 : Travaux publics
Fiche 12 : Tuiles et briques
Il devrait être progressivement complété pour les autres secteurs.

Il s’agit donc d’un état des lieux de ce qui existe dans ces branches, pour faire connaître ces initiatives, les outils existants, inciter les autres branches à développer leur action sur la RSE.

Il est important pour les salariés et les syndicats de s’emparer de ces informations pour faire entrer la RSE dans le dialogue social de leur entreprise, faire que les différents domaines soient discutés, envisagés et mis en œuvre et pas seulement les enjeux environnementaux.

Rappel : les domaines couverts par la RSE :
- Les droits de l’homme et leur respect
- La qualité des conditions de travail et d’emploi
- La sauvegarde de l’environnement
- La bonne gouvernance de l’entreprise ou de l’organisation
- Les bonnes pratiques des affaires (anticorruption, blanchiment, ententes illicites,…)
- La protection des consommateurs (sécurité des produits, fiabilité de l’information…)
- La contribution au développement local (engagement sociétal).

D’autre part, dans les sociétés cotées et celles non cotées ayant plus de 500 salariés et un chiffre d’affaires d’au moins 100 M€, l’avis des IRP et des syndicats peut faire partie du rapport annuel d’activité soumis au conseil d’administration. Cela doit donc venir dans les ordres du jour des IRP, voire en faire un axe des négociations en particulier sur la qualité de vie au travail, sur la formation.

Une démarche RSE, pour être efficace, ne se conçoit pas sans l’implication des salariés et syndicats, c’est-à-dire sans dialogue social !


Pour aller plus loin

Relire le dossier de Clés du social
et
Le guide sur les initiatives RSE sectorielles
et
RSE et dialogue social, mode d’emploi


Notes :

[1(*) ORSE : Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises, qui inclut une quarantaine de grandes entreprises, une vingtaine de banques et assurances, y compris coopératives ou mutualistes, quelques investisseurs, deux ONG (Ciste, Transparence international France, trois syndicats (CFDT, CGC, CGT), deux partenaires internationaux et quelques organisations professionnelles.