Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Europe, Monde > #Réalités sociales > Emploi des jeunes : l’Europe, ça aide… !

Emploi des jeunes : l’Europe, ça aide… !

mercredi 9 juillet 2014

L’Union européenne a mis en place un important programme de lutte contre le chômage des jeunes de moins de 25 ans pour les régions les plus touchées par ce phénomène, et doté de 6 milliards d’euros.

La France, avec un taux de chômage des moins de 25 ans proche de 24%, est parmi les pays les plus mal placés.

Aussi vient-elle d’obtenir une aide de l’Europe de 620 millions d’euros pour 2014-2015, afin de pouvoir mener plus activement le programme de « garantie pour la jeunesse » qui vise à fournir à tous les jeunes de 25 ans un emploi, une formation continue, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant la perte d’un emploi ou la sortie de l’enseignement.

Le gouvernement a lancé fin 2013 une "garantie jeunes" à titre expérimental dans 10 territoires. En fonction des résultats tirés de cette expérimentation, la mesure sera étendue à tout le territoire national d’ici 3 ans et concernerait 100 000 jeunes.

Cette aide prend la forme du versement (par le Pôle emploi) d’une allocation mensuelle de 483 euros au profit du jeune. Celui-ci doit avoir entre 18 et 25 ans et être dans une situation de grande précarité puisqu’il ne doit être ni à l’école, ni en formation, ni en emploi. Ses revenus ne doivent pas non plus dépasser le plafond du RSA.

Le jeune bénéficiaire de l’aide s’engage, pour une durée d’un an (renouvelable) et par la conclusion d’un contrat avec la mission locale, à :

  • accepter toutes les expériences professionnelles proposées, comme les stages, CDD, missions d’intérim… ;
  • suivre les formations ;
  • participer à des groupes de travail ;
  • déclarer ses ressources chaque mois.

Sans aide européenne, ce programme aurait bien du mal à atteindre ses objectifs et à correspondre aux besoins de jeunes chômeurs.

En effet seuls 10 000 jeunes bénéficient de la garantie jeune actuellement, pour un potentiel de 674 000 jeunes chômeurs ! Et on est loin des 100 000 jeunes dont le programme gouvernemental a prévu l’accompagnement à la recherche d’emploi en 2016…

Notons avec satisfaction que, contrairement aux oracles europhobes, l’Europe nous aide ! …Mais n’oublions pas aussi de nous aider nous-mêmes, car sans action militante en direction de Pôle emploi et des missions locales, la manne européenne risque d’être peu ou mal consommée…


 

 

Mots clés associés à l'article